Analyse du taekwondo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet n°2 : Dans le cadre d'une formation d'initiateur premier niveau, vous devez présenter une ANALYSE DE VOTRE ACTIVITE en déterminant les différents paramètres définissant le mieux celle ci à travers les aspects :
• historique et réglementaire,
• psychologique
• biologiques
• sociologique

Dans le cadre d’une formation d’Instructeur Fédéral, je vais faire une analyse duTaekwondo pour que les stagiaires aient des éléments intéressants à utiliser et à transmettre dans le cadre de leur entraînement et de leur culture générale liée au Taekwondo. Je vais ainsi déterminer les différents paramètres liés à l’historique, la règlementation, la psychologie, la biologie et la sociologie.

D’un point de vu historique, le Taekwondo est originaire de Corée. Sa définitionlittérale est « la Voie des pieds et des poings ». C’est un sport relativement nouveau qui est d'origine Coréenne, officiellement, il a commencé son développement en 1973 date de la fondation de la fédération mondiale de taekwondo (World Taekwondo Federation). Etant sport de démonstration aux Jeux Olympique de Séoul (1988) et à Barcelone (1992), il est devenu discipline officielle aux Jeux de Sydney en2000.
Si l’on remonte dans le temps, avant notre ère, on apprend qu’il y eut en Corée une période dite des trois royaumes ; royaume Koguryo (37 avant JC à 668), royaume Baekjae (18 avant JC à 661), royaume Silla (57 avant JC à 676).
Les royaumes ont rivalisé par l’affrontement de corps militaires tels que les Sonbae pour Koguryo, les Kukson pour Baekjae et les Hwarang pour Silla.

Cependant,dans la première période de leur histoire, c’est surtout dans le royaume de Koguryo que l’art martial s’est développé de façon importante pour deux raisons : la situation géographique limitrophe avec la Chine (Mandchourie du Nord actuelle) et la pratique de joutes martiales à mains nues qui étaient très prisées par la population lors de festivités. L’art martial pratiqué alors s’appelait Subak ouTakyun selon qu’il utilisait des techniques de mains (Su) ou des déséquilibres et techniques de pieds. Les festivals servaient également de tremplins pour la promotion au sein des services de l’Etat dont l’armée. Une partie du programme comprenait alors : courses de chevaux, tir à l’arc, maniement de l’épée, etc.
L’art martial du Subak va être introduit au royaume de Silla par le biais d’uneaction commune des royaumes Silla et Koguryo pour repousser une invasion des pirates japonais. Puis les joutes de Subak vont susciter le même engouement que sur la population du Koguryo à travers ce que l’on appellera respectivement : Subak, Dokkyomi, Taekkoni.
C’est autour du 4ème siècle que cette pratique martiale va être systématisée au sein des corps d’élite militaire de Silla. Elle devient alorsle Hwarangdo ; mode de combat et mode de vie empreint de valeurs philosophiques, proches du bouddhisme, et possédant un code de conduite : le Hwarang-o-kae. Les corps d’élite des Hwarangs vont repousser les attaques des pirates japonais et amener la signature d’un traité d’alliance avec la Chine permettant d’unifier la péninsule en un seul royaume.
La Corée se réalise alors en un seul royaumeSilla unifié (676 à 935 après JC) puis Koryo (918 à 1392), pendant lequel on relève la pratique d’un art martial appelé Subak Taekyon.
L’avènement de la dynastie Koryo va voir l’apogée de la pratique martiale avec l’utilisation systématique des arts martiaux dans l’éducation des castes militaires et nobles. Le Taekyun devient alors un véritable outil de promotion sociale.
A la fin de la dynastieKoryo, l’apparition des armes à feu va diminuer cet impact et à l’avènement de la dynastie Chosun on constatera un déclin important des arts martiaux traditionnels qui vont alors évoluer et perdurer dans les milieux monastiques (véhicule de réalisation spirituelle) ou populaires (récréatifs).
Pendant l’occupation japonaise (1910 à 1945), les arts martiaux traditionnels sont interdits. Les...
tracking img