Analyse et plan du livre1 de rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1553 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Jean- Jacques ROUSSEAU est ce pédagogue qui aurait confié à l’assistance publique les cinq enfants qu’il eut de sa compagne Thérèse LEVASSEUR ! Et comment un tel homme ose-t-il se poser en éducateur, s’interrogent ses contemporains ? Cette anecdote, loin d’être un disqualifiant, est l’expression du remords et de la faute ineffaçable. C’est le fardeau de la faute qui ledécide et le conduit à écrire L’Emile entre 1757 et 1760 et qui paraîtra en 1762 en même temps que Du contrat social. Sa composition en cinq livres veut représenter symboliquement les cinq étapes de l’évolution de l’enfant. L’objectif de cet ouvrage est de définir les principes susceptibles d’élever un homme sur le model de le nature et de lui fournir ainsi les de moyens de vivre dans une sociétécivile corrompue. Cette éducation implique donc une formation intellectuelle, religieuse et morale s’appuyant sur la seule autorité de la nature.
Dans le livre I, ROUSSEAU présente Emile comme un élève imaginaire. La première éducation jusqu’à l’âge de cinq ans, doit favoriser l’épanouissement physique de l’enfant par le développement de ses capacités sensorielles. Cette éducation s’articuleautour de trois étapes. Après avoir défini l’importance et le but de l’éducation, ROUSSEAU défini le rôle de la nourrice (la mère) et du précepteur (le père) avant de fixer les fondements de l’éducation des choses.

1- IMPORTANCE ET BUT DE L’EDUCATION

ROUSSEAU a fort bien vu, en effet, que dès lors que l’homme est entré dans l’histoire, la question de son éducation se pose façonimpérative. Bien mieux, c’est parce qu’il est sorti de la nature que se pose la question de savoir comment l’éduquer dans un état donné de la culture.
Dans une période qui vante les mérites de l’éducation publique, ROUSSEAU choisit de privilégier l’éducation domestique. Il ignore complètement les problèmes de l’institution scolaire et traite les problèmes pédagogiques uniquement sous l’anglemaître-élève. Pourtant
au moment de la conception de l’Emile, un mouvement d’idée très important, nourri en particulier par les encyclopédistes, prône, la nécessité de l’instruction pour tous, mouvement qui culminera avec les institutions établies sous la Révolution. Tout un réseau d’idée organisé autour des notions de bien public, de citoyen, de patrie, de vertu et d’éducation nationale, circuledans le pays, en décalage profond cependant avec le régime socio-politique en place. Il est évident en effet, que par souci de réalisme économique et d’efficacité politique, la société bourgeoise exige davantage une populace ignorante qu’une nation éclairée. Dans son discours sur l’économie politique en 1755, ROOSSEAU semble partager ce souci commun d’une éducation nationale : « l’éducationpublique, sous des règles prescrites par le gouvernement et sous des magistrats établis par le souverain, est donc une des maximes fondamentales du gouvernement populaire ou légitime ».
Cependant, à la différence des philosophes qui ne confrontent cet idéal démocratique à la réalité de la situation politique, ROUSSEAU montre qu’un projet d’éducation publique est impossible dans la situationde l’époque. En effet, pour lui, il faut soit repenser les fondements même de la société et c’est l’objectif Du contrat social, soit conserver à l’individu son autonomie dans une société pervertie et c’est la visée de l’Emile : une éducation qui développe une capacité de résistance telle qu’elle permette à l’homme de survivre à toutes tyrannies.
L’éducation a donc pour but, selonROUSSEAU, de former un homme de la nature. Emile en est le modèle. Mais cet homme de la nature va rencontrer l’ordre civil sous sa forme actuelle, c’est-à-dire dégénérée. Loin de le dissuader, de s’en éloigner, le gouverneur va l’engager à y entrer pour lui faire percevoir que l’homme naturel ne peut se soutenir que de l’ordre symbolique de la loi. L’homme de la nature doit aussi devenir citoyen....
tracking img