Analyse fable: la mort et le bucheron

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (849 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Le XVIIème siècle s'intéresse à la morale, ainsi qu'à l'esprit critique. Dans la fable, La Mort et le Bûcheron La Fontaine nous présente le dernière étage de la société : lebûcheron. Il nous présente tout d'abord sa vie (le corps), et en tire une morale philosophique (l'esprit).

Lecture de la fable

La Mort et le Bûcheron

1. Un pauvre Bûcheron tout couvert de ramée,2. Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
3. Gémissant et courbé marchait à pas pesants,
4. Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
5. Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,6. Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
7. Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde ?
8. En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?
9. Point de pain quelquefois, et jamaisde repos.
10. Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
11. Le créancier, et la corvée
12. Lui font d'un malheureux la peinture achevée.
13. Il appelle la mort, elle vient sans tarder,
14.Lui demande ce qu'il faut faire
15. C'est, dit-il, afin de m'aider
16. A recharger ce bois ; tu ne tarderas guère.
17. Le trépas vient tout guérir ;
18. Mais ne bougeons d'où nous sommes.
19.Plutôt souffrir que mourir,
20. C'est la devise des hommes.

Jean de la Fontaine - Les Fables
Axes de lecture :

I - Le pauvre bûcheron
II - Les pensées du bûcheron
III - Le bûcheron face àla Mort
IV - La moralité de cette histoire

Etude

I - Le pauvre bûcheron (vers 1 à 6).

- Portrait du bûcheron : c'est un pauvre homme (affectif / financier). On ne voit d'abord que son fagot(" la ramée " ; son humanité semble écrasée sous ces branchages), et on comprend vite que c'est un vieillard (" aussi bien que des ans ") qui ne peut se permettre d'arrêter son travail.
- " Gémissantet courbé " nous renseigne sur son état physique et psychologique.
- Rythme monotone, mais très régulier => il marche " à pas pesants ", péniblement.
- Assonances avec des nasales : " an " => "...
tracking img