Analyse filmique un jours sans fin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lucas Romain
Analyse Filmique

« Un jour sans fin »

Synopsis :

Phil Connors, journaliste à la télévision et responsable de la météo part faire son reportage annuel dans la bourgade de Punxsutawney où l'on fête le "Groundhog Day" : "Jour de la marmotte". Dans l'impossibilité de rentrer chez lui ensuite à Pittsburgh pour cause d'intempéries il se voit forcé de passer une nuit de plus danscette ville perdue. Réveillé très tôt le lendemain il constate que tout se produit exactement comme la veille et réalise qu'il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, celle du 2 février...Ce phénomène inquiétant se répète de jour en jour, bouleversant la vie et la personnalité du malheureux météorologue.

Fiche technique :
Titre original : Groundhog Day
Etats-Unis - 1993 - 1h37 –Couleurs
Budget : 14 600 000$
Réalisation, scénario et production : Harold Ramis
Co-scénariste, d'après son histoire : Danny Rubin
Photographie : John Bailey
Montage : Pembroke J. Herring
Décors : David Nichols
Musique : George Fenton
Chansons originales : Harold Ramis et George Fenton
Production : Trevor Albert
Distribution : Columbia TriStar

Interprétation :

Bill Murray : PhilConnors
Andie MacDowell : Rita
Chris Elliott : Larry
Stephen Tobolowsky : Ned Ryerson
Brian Doyle-Murray : Buster
Marita Geraghty : Nancy
Angela Paton : Mme Lancaster
Rick Ducommun : Gus
Rick Overton : Ralph
Robin Duke : Doris
Carol Bivins : la présentatrice télé
Willie Garson : Kenny, l'assistant de Phil
Les Podewell : le vieil homme
Ken Hudson Campbell : l'homme dans l'escalier
RodSell : l'officiel du jour de la marmotte

Analyse filmique :

Nous allons tenter d’analyser un jour sans fin en prenant comme outil clef la musique afin de comprendre le film dans son intégralité.
La problématique du film se situe dans le changement, le retour en arrière, le recommencement.
La musique est une clef de la lecture du film afin d’appréhender la structure du film.

Dès le débuton ressent l’importance de la musique. Le film commence lors du noir juste après le logo de la distribution du film. Quelques secondes de noir, début de la musique extra diégétique engendrant un fondu avec le générique et des images de nuages. La musique est entrainante, elle augmente en volume et en intensité tout comme les nuages allant de plus en plus vite. L’atmosphère est lancée, cettemusique ressemble à une fanfare, à une fête foraine. La musique baisse laissant la place à une voix intra diégétique. Apparition d’une main avec la continuité de la voix. Travelling arrière de la main vers le personnage. Ce dernier « Phil » parle sur un fond bleu. On se rend compte alors qu’il présente la météo et qu’il est présentateur. Le fond Bleu représente alors la différence entre les espaceset les différentes réalités sur lesquelles le personnage peut influer.
Le plan d’après on voit Phil comme les spectateurs le voient. Il souffle alors sur les nuages de la carte fictive de la météo. Il interagit alors sur une image non réelle. Cela montre les différentes réalités qui vont suivre. Le personnage est alors joyeux, souriant, pimpant devant les caméras. Il apprend qu’il va couvrirl’événement annuel du « jour de la marmotte » à Punxsutawney. Le tournage finit, le météorologue devient cynique avec ses employés.
Le scénario est alors donné en 2 minutes 30. En suite vient l’introduction de Rita dans la réalité, comme Phil la voit. Le plan suivant elle est dans la TV (comme les spectateurs voient) à la place habituelle de Phil. Rita porte du bleu et n’apparaît presque pas sur la cartedes USA mise à part son visage et ses mains. Elle n’est donc pas capable comme le héros de traverser les strass des différentes réalités. Son visage est au centre de l’image, elle représente alors la seule réalité qu’il y ait dans l’image.
Derrière le personnage principal on a des prompteurs de TV avec des images, la caméra zoom alors sur la TV et crée une confusion entre la TV et la...
tracking img