Analyse jeune et con

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (850 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le chanteur fait la critique du monde et des adultes. Le monde est plein de fous, les gens sont des souris grises et personne n’essaie de sortir de la routine. Tout le monde prétend être heureux,bien que personne ne le soit vraiment. Les textes de Saez portent surtout sur des jeunes, des adolescents qui sont en conflit avec eux-mêmes. Ils ne savent pas où ils vont, il se retrouvent dans unecrise d’identité. Ils n’ont pas envie de se conformer au grand public, mais sont conscients tout de même qu’il sera difficile d’y échapper. Le chanteur se demande également s’il ne serait pas préférableque les jeunes deviennent comme les adultes.

« Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement de mes rêves je rentre dans la danse »
« Encore un jour se lève sur la planèteFrance
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse »

« Puisqu'on est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous »
«Puisqu'on est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous nous aimerons
Comme des fous »

Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement de mes rêves jerentre dans la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard je me suis rendu sourd
Encore

Encore une soirée où la jeunesse FranceEncore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors on va danser faire semblant d'être heureux
Pour aller gentiment se coucher mais demain rien n'ira mieux

Puisqu'on est jeune et conPuisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons àdevenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour...
tracking img