Analyse lineaire beauvoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2294 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique linéaire extrait du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir /INTRO
Non Simone de Beauvoir n’est pas seulement la compagne attitrée de Jean-Paul Sartre !
A l’ombre écrasante de Sartre, la place littéraire de Simone de Beauvoir reste modeste. Comme l’a montré la commémoration en 1999 du cinquantenaire de la parution du Deuxième sexe, c’est surtout la militante du féminisme qu’oncélèbre en elle. Et pourtant son œuvre romanesque et autobiographique est loin d’être négligeable (La force de l’âge 1960, et surtout Mémoires d’une jeune fille rangée 1958). Mais comme l’écrivit Pierre Bourdieu en 1995 : « l’œuvre de Simone de Beauvoir notamment Le Deuxième Sexe inaugura le féminisme moderne ». Dans cette somme de plus de 800 pages, parue en 1949, Beauvoir avec une grande maîtrise,démontait le mythe de l’éternel féminin, abordait sans tabou la jouissance féminine, l’homosexualité, la vieillesse, l’avortement…Si le livre eut d’abord un succès de scandale, il fut néanmoins une révélation pour les nombreuses lectrices dans le monde entier, notamment aux États-unis où il fut traduit en 1953, et devint à partir des années 60 un manifeste pour toute une génération de féministes.Même s’il a été critiqué depuis, cet essai n’a rien perdu de sa force. Justement, classer Le Deuxième Sexe dans le genre de l’essai peut poser problème. Par son volume d’abord, plus de 1.000 pages. Or, traditionnellement, l’essai se caractérise par sa relative brièveté. Par son approche ensuite, Le Deuxième Sexe est une somme (œuvre encyclopédique qui essaie de faire le point, le résumé, le tourd’un sujet quelconque). L’œuvre s’apparenterait donc plus au Traité qu’à l’Essai. Par sa tonalité enfin, soucieuse d’analyse, l’œuvre tend à une certaine objectivité. Néanmoins, si l’on retient d’autres critères (que nous allons examiner ici): traitement d’un problème déterminé (la condition de la femme), éclairage original d’un domaine peu ou mal connu (la condition de la femme !), écrit lié aucontexte (l’essor de la réflexion … sur la condition de la femme !)° le livre peut légitimement être qualifié d’essai. La problématique à laquelle nous essaierons de répondre est donc : en quoi cet extrait du Deuxième Sexe démontre-il que cette œuvre appartient au genre de l’Essai ?
Début de l’explication linéaire
D’emblée le texte s’inscrit dans le genre de l’essai, texte argumentatif, parl’expression d’une thèse : « Comment les femmes […] leur était refusée ? »(l 1-2) : lorsqu’un groupe humain quel qu’il soit est asservi ou plus généralement privé de liberté il n’est pas en mesure de créer .Notez la volonté de persuader qui s’ajoute à celle de convaincre par l’utilisation de la question rhétorique . L’impossibilité totale de création est soulignée par l’utilisation des formulessuperlatives « toute possibilité », « une œuvre tout court » et par l’opposition modale entre l’irréel du passé « auraient-elles » et l’indicatif (mode de l’assertion, de la certitude) : « était refusée ». Le paradoxe de la situation (la figure de paradoxe est révélatrice du genre de l’essai car l’essayiste essaie justement de proposer une thèse neuve , originale qui va à l’encontre d’une certaine« doxa » : opinion commune) est souligné par la figure de polyptote ( qui consiste à employer différentes formes grammaticales d’un même mot) : « du génie[…] œuvre géniale ».Enfin le début de l’extrait manifeste aussi son inscription dans le genre de l’essai par une volonté de généraliser son propos (utilisation de l’article défini au pluriel « les femmes » en opposition aux articles indéfinis « une œuvre,une œuvre tout court »).Pour justifier sa thèse l’auteur va ensuite utiliser un raisonnement comparatif, analogique en prenant trois figures de l’asservissement ou de la domination : les Américains colonisés par les anglais (l 3, 4) les Noirs esclaves (5,6) et le prolétariat (7,8)  Notez, au passage, l’ironie de l’Histoire ou l’extrême tolérance des hommes : les opprimés d’hier (les...
tracking img