Analyse marketing hsbc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 64 (15841 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I] AUDIT EXTERNE

A) historique du marché bancaire

Depuis l’expansion bancaire du XIXe siècle, le monde a connu de nombreuses phases, parfois à surmonter. Le secteur bancaire a été détruit par les deux guerres mondiales ainsi que par les crises de 1929 et de 1973 qui n’ont pas été favorables à son expansion. Ce n’est qu’à partir de la fin des années 1970 avec le développement du crédit, etsurtout dans les années 1980 que la finance connaît son plus grand essor. Avec le début de la libéralisation des échanges, de la modernisation progressive des marchés de capitaux et l’atténuation de l’emprise des Etats sur les banques, ces dernières se spécialisent dans de nouveaux secteurs comme l’assurance ou le financement et se lancent dans la spéculation, favorisant ainsi la concurrence desmarchés. C’est avec cette internationalisation du marché que les banques commencent à prendre leur envol à la fin du XXe siècle. Mais, dans un monde régi par la mondialisation à l’aube du troisième millénaire, les instabilités accumulées suite à la spéculation sauvage se creusent et laissent clairement apparaître des failles qui se sont soudainement ouvertes avec la crise des subprimes de 2007-2009.La glaciation du marché puis le blocage du marché interbancaire ont rappelé la crise survenue 80 ans auparavant. Les faillites se succèdent et rapidement, la spéculation effrénée laisse place à la panique. Pour freiner ce phénomène, les institutions gouvernementales et financières se sont mises d’accord tardivement pour faire redémarrer l’économie, même avec des méthodes souvent peuconventionnelles.

En France, le bénéfice net global des 5 premiers groupes bancaires français a atteint près de 11 milliards d'euros pour l’exercice 2009. Le système bancaire français doit cela à la diversité de ses activités, à la gestion de ses risques et à l’aide d’une supervision efficace, lui permettant ainsi de bien résister à la crise. C’est pourquoi, malgré un contexte économique difficile danslequel la France a légèrement reculé, les banques ont fait leurs preuves en finançant l’économie française en 2009. Elles pourront par la suite se mobiliser en 2010 pour financer les projets des leurs clients grâce à la qualité de leurs fonds propres. La force de ce marché permettra, en France, d’embaucher environ 30 000 personnes cette année comme cela a été le cas l’année dernière car le secteurbancaire français continu à être l’un des premiers recruteurs privés.

B) Analyse externe du marché bancaire

Ayant constaté que la segmentation du secteur bancaire présente trois grands types de banques, nous avons décidé de diviser cette analyse externe en trois grandes parties : les banques commerciales qui sont les banques aux particuliers et aux entreprises, les banques de financement etd’investissement et les banques d’assurance.
Afin que notre analyse reste claire et utile il nous semble primordial de sous diviser chacune d’entre elles en plusieurs sous parties. On y inclut une brève définition et une analyse de l’état du marché. A cela s’ajoutent l’étude du marketing bancaire ainsi que la segmentation de la clientèle pour chaque type de banque. Troisièmement, on présente l’offreet la demande. Finalement, nous analysons les acteurs et leur positionnement au sein du marché bancaire.

Section 1 : la banque commerciale

Une banque commerciale est une banque en lien direct avec les particuliers et les professionnels. Elle collecte leur épargne et gère leur dépôt. Elle dispose d'un réseau d'agences réparties sur le territoire qu'elle dessert. Ces banques peuvent êtrenationales ou régionales. Pour attirer les clients, elles proposent de nombreux services.

Le marché bancaire en quelques chiffres :
450 entreprises bancaires
40 000 agences
400 000 salariés : 1,6 % de la population active occupée par ce secteur
72 millions de comptes à vue
1 400 milliards d’euros de crédit
1 100 milliards d’euros de dépôt
14 milliards d’opérations de paiement traitées par...
tracking img