Analyse marketing parc asterix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5231 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Depuis la fin des années 1980, les parcs à thème ont connu une expansion rapide en France. L’essor des parcs à thème fut suivi d’une phase d’échecs répétés : Planète magique, Mirapolis, Zigfolis, Big Bang Shtroumpfs, le Parc Cousteau… les raisons de ces échecs sont semblables : un thème pas clairement identifié et difficile a développer, un mauvais choix dans l’emplacementgéographique, une fréquentation largement surestimé.
Pendant longtemps, les parcs à thèmes rencontraient d’avantage de succès dans les cultures nord européenne que dans les pays de culture latine. Si, dans le passé, les français se sont montrés assez réservé à l’égard des parcs à thème, les années 1990 furent marquées par une hausse significative des fréquentations : en 2002, les parcs à thèmeslocalisés en France ont ainsi enregistrés 34 millions de visiteurs contre seulement 3 en 1990.
Ouvert en 1989, le site franchit le seuil des 2 millions de visiteurs (initialement prévu pour la première année d’exploitation du parc). Dans un contexte économique et concurrentiel difficile, la direction du Parc Astérix décide de renforcer ses actions marketing afin de consolider sa position de deuxièmeparc à thème en France.

Etant chargé d’élaborer le plan marketing du Parc Astérix, nous vous transmettons notre analyse.

I - Analyse interne :

A / Forces :

1 . Politique Produit :
Passer une journée au Parc Astérix, c’est l’occasion de vivre en famille un fantastique voyage à travers le temps. Du Moyen Age au XXI e siècle, de nombreux terrains d’aventure s’ouvrent aux visiteurs.

Lasituation géographique du parc :
Elle est très avantageuse. En effet,il est à proximité de Paris et est desservi par de multiples réseaux de transport :
-Routiers et autoroutiers prés de 30 millions de personnes habitent à moins de 3 heures de voiture du parc.
-Aérien : il est situé à proximité de l’aéroport Roissy Charles De Gaulle.

Le nom de marque du produit :
Le parc « Astérix » ,le nom de ce gaulois est une force pour le parc en effet très connu en France grâce au succès des bandes dessinées , il devient de plus en plus populaire en Europe et dans le monde grâce aux différents films et dessins animées qui on était réalisé depuis plus de 20 ans. De plus, le personnage Astérix est le personnage préféré de 93% des Français.

Sa notoriété :
Le parc Astérix a ouvert sesportes en avril 1989, donc il a plus de 21 ans d’expérience dans le domaine des pars d’attractions, les visiteurs sont donc en confiance quand ils rentrent dans le parc. Le taux de notoriété assisté du parc atteint 90% qui est en plus accentué par la clientèle relativement fidèle plus de 63% des clients revisitent le parc. Ce qui montre que les clients ont une image positive du parc. De plus, le parcest le 2e parc d’attractions français et fait parti des 3 parcs qui ont une renommé nationale et internationale.
En 1990 le Parc organise pour la première fois des animations pédagogiques à l’attention des scolaires.
En 1994, le Parc reçoit le Prix du « best looping roller coaster in France » par le Roller Coaster Club de Grande-Bretagne.
De plus depuis 1997 le Parc Astérix est introduit ausecond marché de la bourse de Paris.

Sa superficie et ses attractions :
Le parc est un domaine de 20 hectares, qui propose aux visiteurs 31 attractions et 10 spectacles et animations de rue. Le parc regroupe aussi 16 boutiques thématisées et 40 haltes gourmandes dont 6 restaurants. Un hôtel est aussi intégré dans le site, il dispose de 100 chambres. Le Parc Astérix c’est aussi des spectacles etdes animations avec des animaux, qu’il s’agisse de mammifères marins (otaries et dauphins) ou de rapaces (Aigles, Buse, Faucon ou Grand Duc). Le Parc compte 10 dauphins formant ainsi la plus grande famille de dauphins en France.

Étude du cycle de vie du produit :
Le marché des parcs à thèmes est estimé à environ 170 millions de visiteurs par an : un Européen sur deux visites au moins une...
tracking img