Analyse mauriac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’action de la troisième partie du texte se passe à l’église Saint-Germain-des-Prés. Louis observe la conversation entre Huber, Alfred et Robert, caché derrière un pilier. Cette partie est composéesous forme de description et de réflexion. Le personnage principal décrit tout ce qu’il voit tout en analysant le comportement et les motifs des trois hommes. Le problème des relation entre le père etses fils, soulevé par l’auteur dès le début du texte, atteint ici son apogée. L’idée principale de la partie est de montrer l’attitude haineuse, dédaineuse et méprisante de louis envers son filsnaturel, son fils légitime et son gendre ce qui contraste avec la notion de famille et des relations entre les proches telles qu’elles doivent être normallement. Des liens familiaux qui doivent êtreremplis de tendresse, de chaleur et d’amour ne sont pas présents dans cette famille. Louis hait tous ses enfants et désire les priver de sa fortune.
Dans cette partie du texte tous les personnages sontprésentés à travers la vision du narrateur. Le lexique et les moyens d’expression utilisés témoignent de l’attitude méprisente de Louis envers ses proches. La première phrase de cette partie est auPlus-que-parfait ce qui nous rapporte au temps qui précède les événements décrits dans cette partie du texte. Louis parle de son présentiment d’une trahison, alors on voit que le conflit a commencé àprendre place en famille depuis longtemps. Ensuite le narrateur nous raconte sa première rencontre avec son fils naturel et il le fait également au Plus-que-parfait. Tout de suite on constate sonattitude méprisante et sarcastique envers Robert ce qui peut être prouvé par l’emploi de l’épithète « chétif » et la métaphore « serf ». En parlant de Robert Louis le nomme « une créature » comme si cen’était pas un homme pour lui mais juste un être vivant, une créature apparue sur terre de faute de qqn. Par la métaphore « serf » le personnage principal nous montre son évaluation du caractère de son...
tracking img