Analyse philosophique niveau terminale sur stuart mill

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé de l’analyse de texte

STUART MILL

À côté des auteurs cohérents, on trouve une autre catégorie de commentateurs qui, sans avancer explicitement un critère moral, passent directement du constat de ce que la nature fait à l'énoncé de ce que nous devons faire, ce qui est assurément une faute grossière.
Un des exemples les plus courants de ce genre de raisonnement consiste àsauter du fait que : « chaque personne cherche naturellement à préserver sa vie », à la prescription où loi d'après laquelle : « chaque personne doit chercher à préserver sa vie ».
On passe ainsi directement de l'observation d'un fait psychologique (dont on peut dire qu'il est « naturel ») à la formulation d'une obligation morale précise.
Le raisonnement en question est très séduisant,probablement parce que tant la prémisse que la conclusion contiennent un élément important de vérité ; mais il n'est pas du tout satisfaisant du point de vue de la logique. Si on généralisait cette façon de raisonner, on devrait également admettre le passage de la proposition descriptive que « chaque personne cherche naturellement à se venger lorsqu'elle a été offensée », au commandement : «chaque personne doit se venger lorsqu'elle est offensée ».
Or c'est une des prescriptions les plus incontestables de toutes les morales que dans la plupart des cas on ne doit pas se venger.
Les propositions du genre « chaque homme cherche naturellement à préserver sa vie » décrivent certaines pulsions naturelles ou instinctives sans doute très utiles pour la survie de l'espèce humaine. Maison ne peut pas, directement, en « déduire » les lois de la morale puisque le but de la morale (du Droit naturel en l'occurrence) est précisément de nous indiquer les cas où il faut aller contre ces pulsions.

Corrigé :
Le corrigé cherche à clarifier le texte. Ainsi les termes ambigus tels que « nature », ou « faute » sont analysés. Par ailleurs, tous les termes techniques liés à lalogique (prémisse, conclusion, déduction, raisonnement, logique), qui peuvent être incomplètement compris par un lecteur peu compétent, sont clarifiés. Le corrigé cherche aussi à montrer la structure logique du texte et son organisation en un enchainement thèse(objection par l’exemple(réfutation de l’exemple sur la base d’un raisonnement par l’absurde(nouvel argument. Le corrigé fait aussi de petiteallusion à la forme du style, notamment autour de la formule « faute grossière ». Enfin j’essaye de sortir régulièrement du texte pour montrer que ce qu’il soutient, que ce soit la thèse soutenue ou la thèse combattue, est crédible. Je montre notamment qu’il y a des débats sur le devoir de ne pas se laisser mourir, et que dans ce cadre, le devoir de vivre est parfois évoqué. Le corrigé parle aussides découvertes de la théorie darwinienne, selon laquelle les facultés et tendances sont (en simplifiant à l’extrême), utiles à la survie de l’espèce plus qu’au bonheur. Le corrigé cherche aussi à identifier les adversaires que Mill combat.
Enfin, le corrigé essaye de fournir non seulement une interprétation précise, mais de montrer comment mon interprétation s’est constituée. D’où le partagede mon questionnement sur le texte, avec mon lecteur.
On notera que je ne fais aucune référence à ma connaissance de l’œuvre de Stuart Mill, je fais comme si j’ignorais tout de cet auteur et comme si mon interprétation venait uniquement d’une lecture réfléchie.
Quand il s’agit de dégager l’intérêt philosophique, j’abandonne mon attitude antérieure de neutralité bienveillante et jeprends parti, tout en tentant de toujours justifier ma prise de position. Je tente aussi de montrer que l’enjeu du texte est déterminant pour la vie.

Je suis fier d’appartenir à une nation qui a instauré les droits de l’homme et du citoyen, droits qui ont inspiré beaucoup de peuples, dans leurs réformes ou leurs révolutions. Les droits de l’homme de la révolution française, proclament que les...
tracking img