Analyse pratique sur le refus de soins et l'acharnement thérapeutique

Pages: 7 (1678 mots) Publié le: 13 mai 2013
IL s’agit d’une situation vécue lors de mon stage en hémodialyse. Durant ce stage j’ai fais la rencontre de Monsieur T un patient octogénaire qui venait 3 fois par semaine dans notre service pour suivre sa dialyse.
Le patient était démens depuis quelques années et la dialyse était pour lui un moment pénible et douloureux.
Malgré son refus de soins nous avons du prendreen charge ce patient car la famille le désiré.
Monsieur T a arraché à plusieurs reprises sont circuit de dialyse du à son agitation constante pendant le soins ce qui lui a valu d’être mis à chaque fois sous contention durant ses 3 heures de dialyse.
La rencontre avec Monsieur T m’a énormément marqué, car il semblait souffrir de la situation et qu’il a demandé à plusieursmembres de l’équipe de l’aider à partir.

Suite à cette situation je me suis questionné quand au rôle de l’infirmier dans une situation de refus de soins et de demande d’euthanasie dans la prise en charge d’un patient en fin de vie.


Il est des débats plus difficiles que d’autres, celui sur l’euthanasie et la fin de vie traversedepuis plusieurs années la société française tout en restant flou et délicat à trancher.


Le droit au refus de soins

La loi du 9 juin 1999 avait déjà prévu que « la personne malade peut s'opposer à toute investigation ou thérapeutique ». Ce droit a encore été renforcé par la loi du 22 avril 2005. Celle-ci prévoit notamment que «lorsqu'une personne, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause, décide de limiter ou d'arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l'avoir informée des conséquences de son choix. La décision du malade est inscrite dans son dossier médical. Le médecin sauvegarde la dignité du mourant et assure la qualité de sa fin de vie en dispensantles soins visés à l'article L.1110-10 ».

Lorsque la personne est incapable d’exprimer sa volonté , c’est au médecin qu’il revient de prendre la décision d’arrêter le traitement. Il doit s’appuyer sur une procédure collégiale associant au moins un autre médecin sans relation hiérarchique avec lui, et agir en concertation avec l’équipe soignante.
Lesdirectives anticipées de la personne, si elle en a exprimé, doivent être consultées, tout comme la personne de confiance. Le médecin doit également informer la famille.

Ici la situation est délicate car Monsieur T est un patient démens souhaitant l’arrêt de son traitement qui dans un contexte d’insuffisance rénale terminale entrainerait en peu de temps son décès.
Ilétait difficile pour l’ensemble de l’équipe soignante de gérer cette situation car la famille tenait absolument a voir Monsieur T en dialyse alors que celui-ci s’agité et devenait agressif au point d’être mis sous contention durant la dialyse.
Ici il était difficile de juger de la véracité du refus de soins du patient du à sa pathologie (démence) et de répondre favorablement à sademande.


L’euthanasie

Contrairement à l’animal, l’être humain est capable d’anticiper l’idée qu’il doit mourir un jour. L’animal ressent le danger de mort lorsqu’il se présente alors que l’homme peut l’envisager à tout moment et en faire un sujet de réflexion, sans pour autant qu’il soit malade ou que sa vie soit menacée.Ethymologiquement, «euthanos» signifie la bonne mort, au sens moderne l’euthanasie signifie: provoquer ou hâter la mort pour abréger les souffrances.

On distingue l’euthanasie active et passive:
* l’euthanasie active suppose le geste d’un tiers qui donne la mort
* l’euthanasie passive; c’est l’arrêt des traitements...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • analyse pratique refus de soins
  • Analyse de pratique sur le refus de soins
  • Analyse de la pratique refus de soins portfolio
  • Analyse pratique : administration therapeutique
  • analyse de pratique distribution de thérapeutiques
  • Analyse de pratique entretien thérapeutique
  • Analyse de pratique education thérapeutique
  • Analyse situation infirmière de refus de soins

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !