Analyse rapprochement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1146 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Serge DUIGUO 25/11/2009

Le rapprochement probable Bouygues/Areva via Alstom

1

Areva cherche des partenaires industriels
Afin de lever les ressources nécessaire à son développement, (besoins estimé à 11 Milliards d’euro d’ici 2011), Areva annonce le 30 Juin 2009 : • • l’ouverture de son capital à hauteur minimum de 15% la mise en vente de son pôle T&D «Transmission Distribution», quiconçoit et fabrique les systèmes de transport et distribution d’électricité de la Centrale jusqu’à l’utilisateur final, pour environ 4 à 5 Milliards d’€ . cette activité représente en 2008 : 39% du chiffre d’affaires du groupe soit 5 Milliards €, la contribution la plus importante du résultat opérationnel 2008 soit 560 M€. Areva doit également racheter les 34% des parts de Siemens du pôle «réacteurset services», les négociations sont en cours depuis +de 10 mois pur un coût estimé à 2 Milliards €. Un endettement net de 6,5 Milliards d’€ au 30 Juin 2009 Un impact financier négatif de 2,3 milliards € suite au retard de l’ERP Finlandais.
2



• •

Alstom et Bouygues souhaitent se renforcer dans le secteur nucléaire
• • Alstom cherche à renforcer son secteur nucléaire grâce àl’activité stratégique des réacteurs. 30% des réacteurs dans le monde ont été construits par Areva Alstom deviendrait leader mondial sur la production de l’énergie nucléaire. Alstom renforcerait sa position face aux appels d’offre grâce à une offre globale (ex : l’EPR en Finlande). Alstom veux récupérer le pôle TD qu’il a été obligé de vendre à Areva en 2003 pour 913 Millions d’€ (en partenariat avecSchneider). La logique de Bouygues est celle d’un conglomérat : il facilite le rapprochement des deux entreprises en apportant les capitaux nécessaires pour le rachat, mais reste une «holding» intégrant partiellement ces deux géants de l’énergie. Bouygues Construction est présent depuis une trentaine d' années sur le marché du génie civil nucléaire, tant en construction de centrales qu' démantèlement. en3

• • •



Répartition des réacteurs en service ou en construction dans le monde à fin 2008

Source : WNA, retraitée par AREVA

4

Evolution du nombre de réacteurs en service et de la puissance nucléaire installée dans le monde entre 1965 et 2008

Source : AIEA

5

L’intérêt du marché de l’énergie nucléaire
• L’envolée des prix des combustibles fossiles, a de nouveau rendurentables les programmes nucléaires. Cela se reporte sur les prix de l’électricité (méthode de fixation des prix). l’électricité nucléaire est beaucoup plus compétitive que l’électricité thermique classique. Une centrale nucléaire produit beaucoup plus d’énergie qu’une centrale thermique ou éolienne et elle a une durée de vie plus longue. Les préoccupations environnementales et les craintes liéesau réchauffement de la planète vont contraindre les gouvernements à opter pour des programmes « propres » notamment en matière d’émission de gaz à effet de serre. En dehors de l’Europe, l’Asie, et plus précisément la Chine, représente le nouvel Eldorado des acteurs du marché du nucléaire.
6

• •





7

Emissions de gaz à effet de serre (GHG) par source d' énergie
900 800 700 600500 400 300 200 100 15 0 6 11 14 30 45 135 585 820

(Kg CO2 eq/MWh)

420

na tu re l

of fs ho re

yd ro

bo n

Bi om as se

ue ) iq lta to vo So la i

n

lie

ha r

Eo

H

G az

C

lie

n

CSP : Concentrating solar power

Source : Commission européenne 2009

So la ire

(p ho

Eo

re

C

SP

8

Areva et Alstom présentent des complémentaritésClients communs
Pôle Réacteurs et Services

Activités non stratégiques pour Alstom
Pôle création combustible

Pôle Distribution Energie

Branche Power et Services

Pôle Recyclage Combustible

Branche Power et Services

Capacité à créer toute la partie génération énergie nucléaire

9

Les pôles d’Areva qui intéressent Alstom
Sans intérêt pour Alstom
Extraction (pôle amont)...
tracking img