Analyse relationnelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1833 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Y. Wikin «La communication est un invraisemblable fourre-tout!»
Introduction:
Il faut partir des sciences de la communication et de l’informations (SIC) au milieu du XXe siècle. Le problème ces qu’elles sont au pluriel car elles sont trans disciplinaires, elles regroupes différentes théories qui sont parfois contradictoires. Ce qui nous intéresse c’est la psychologie, la sociologie et lalinguistique.
Les trois grandes orientations sont:
- une sociologie des médias (début XXe)
- psycho-anthropologique: la relation interpersonnel

La cybernétique a permis l’explosion des technologies. Grâce à leurs travaux ils reproduisent un cerveau artificiel: l’ordinateur. La première génération c’est le modèle analogique. Comme la cybernétique avait pour vocation deregrouper toutes les sciences (des plus exactes aux plus floue), elle a permis de comprendre le système du cerveau.

On définit la cybernétique comme la science constituée par l’ensemble des théories sur les processus de commandes et de communication et leur régulation chez l’être vivant dans les machines et les systèmes sociologiques et économiques. Elle a pour objet principal l’étude desinteractions régis par des processus de feed back.

Chapitre 1: les théories psycho-anthropologiques de la communication.
A. Les travaux de Palo Alto (antropo-thérapeutique)
L’école est située à San Francisco, au milieu du XXe siècle autour et grâce à A. Bateson. Elle comprend bcp de sociologues, psychiatres, psychanalystes... un ensemble de chercheurs qui souhaitaient soigner des malades. Il s’estinspiré des travaux de Norbert Wiener. Avant on pensait en système linéaire: E => R. Pour Bateson, l’émetteur et le récepteur sont au milieu d’un orchestre, ils sont une multitude. On pense à l’environnement dans lequel sont ces deux personnes.

1. L’influence de la première cybernétique.
Bateson va travailler avec Watzalick et Jackson. Ils vont construire un modèle de compréhension des rapportsentre un médecin et un patient en mettant en avant la notion de «double bind». Ce double lien inclu la notion de paradoxe, on l’appelle la double contrainte paradoxale: il faut adhérer à deux ordres contradictoires. Elle émane dans les familles malades. Ils vont s’apercevoir que celui qui est malade a été l’objet d’un ordre paradoxal, cela développe notamment les cas de schizophrénie. Pour qu’ily est un impact, il faut un lien très fort. Ex: un des membres ordonne à l’autre «Sois spontané!» S’il obéit à l’ordre, il remet en cause la spontanéité qu’on lui ordonne car quand on obéit à un ordre on n’est plus spontané. «je te donne l’ordre de me désobéir» Le membre de la famille est incapable de dire devant l’autorité que l’ordre est absurde. Ces ordres sont sources de psychoses,l’échappatoire est le mutisme, l’individu se repli sur lui même.
Dans une famille il y a une victime émissaire, ils en ont besoin pour leur équilibre homéostasique. le jour où le membre malade est enlevé, une autre personne de la famille devient le nouveau malade. Tout interagit avec tout. La maladie est intégrée au système d’équilibre.
Dans ses injonctions paradoxales: une mère rend visite à son fils etlui offre deux cravates (1 bleue et 1 rouge), elle veut qu’elle en porte 1. Il va porter la rouge, sa mère lui reproche de ne pas aimer la bleue et vice versa. A la fin il porte les 2 et elle le traite de fou. quoi qu’il fasse il est sanctionné.
Idem pour le divorce des parents avec l’enfant quand ils lui demande s’il préfère son père ou sa mère.
Dans les système totalitaire, le peuple al’ordre d’être libre.

Dans un groupe social, il faut une tête de turc pour trouver un équilibre.
Comment soigner ces patients? Il doit isoler le cas de la famille mais pas trop pour empêcher qu’un nouveau cas naisse dans la famille. Il faut trouver un compromis. Mais il pense que le symptôme ne peut être éradiqué car il fait parti de l’équilibre.
Dans une famille classique, la mère formule...
tracking img