Analyse roman le colonel chabert (balzac)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse Roman Le Colonel Chabert (Balzac)
Analyse du roman « le colonel Chabert » : Devoir

A) le narrateur

1. Le narrateur est externe à l’histoire car il la raconte à la 3emepersonne du singulier.
Il est omniscient. Il lit dans les pensées et les sentiments des personnages.

Exemples :
- p61 et 62 Mais un observateur, et surtout unavoué, aurait trouvé de
plus en cet homme foudroyé les signes d’une douleur profonde, les indices d’une
misère qui avait dégradé ce visage…en causant avec leurs amis.- p120 Derville avait, sans le savoir, mis le doigt sur la plaie secrète, enfoncé
la main dans le cancer qui dévorait madame Ferraud.
- p135 En la voyant pâlirsous son rouge, le vieux soldat, touché de la vive
souffrance qu’il imposait à une femme jadis aimée avec ardeur, s’arrêta
- p138 Il fallait être comédienne pour jeter tantd’éloquence, tant de sentiments
dans un mot.
- p143 Décidée à tout pour arriver à ses fins, elle ne savait pas encore ce qu’elle
devait faire de cet homme , maiscertes elle voulait l’anéantir socialement.

2. L’auteur se sert du narrateur pour donner ses idées.

Exemple :
- p142 Le malheur est une espèce de talismandont la vertu consiste à corroborer
notre constitution primitive : il augmente la défiance et la méchanceté chez certains
hommes, comme il accroît la bonté de ceux qui ont uncœur excellent. L’infortune
avait rendu le colonel encore plus secourable et meilleur qu’il ne l’avait
été…homme »

B) la temporalité

1. Le temps de fiction1. L’action débute en 1807 à la bataille d’Eylau.
2. Il se passe 3 mois.
3. Derville devait faire venir d’Allemagne les documents...
tracking img