Analyse situation communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1711 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse d’une situation de
Communication
INTRODUCTION :
Mon Observation se passe en pédiatrie à l’hôpital. Il s’agit d’une structure, qui accueille des enfants de 0à2 ans pour le groupe des petits et 2à 12 ans pour le groupe des plus grand.
La situation que j’ai choisi est une situation de communication entre moi et Axel, un petit garçon de 2 ans et demi, plein de vie, très apprécié par sescamarades, et qui communique facilement en s’exprimant principalement en « mot phrase », ainsi que Léane une petite fille de 1 an et 5 mois, qui ne se mélange pas souvent au groupe préférant déambuler à longueur de journée à travers la pièce.
L’observation se passer après le gouter de 15h30, dans la salle d’activité, durant un temps de jeu libre. Je suis assise par terre au milieu des enfants etme tiens à leur disposition, l’ambiance est détendue, les enfants jouent, il y a deux auxiliaires de puériculture dans la salle ainsi qu’une éducatrice de jeunes enfants, elles sont assises sur les fauteuils et surveillent les enfants.

Description de la situation de communication
Axel joue calmement avec les animaux de la ferme, et Léane, se trouve sur la structure en bois sur laquelle elletente de grimper. Axel se dirige alors vers elle, et lui tend la vache avec laquelle il était entrain de jouer. Léane le regarde, puis retourne à son occupation, Axel lui tire alors le bras, en lui disant « tiens ››. Léane, tombe et se met à pleurer, c'est à ce moment là que je décide d'intervenir.
Axel me regarde me diriger vers lui, d'un pas assuré, puis baisse les yeux, je relève Léane etdemande à Axel sur un ton calme, tout en me mettant à sa hauteur, de m'expliquer ce qui vient de se passer. Il me dit alors en me regardant fixement et en pointant du doigt Léane « tombé Léane ››. Je lui demande comment Léane a fait pour tomber, mais Axel reste silencieux, et regarde dans le vide, je répète alors ma question et cette fois Axel me répond, « moi ››. Je lui explique alors calmement queLéane est encore petite, qu'il faut faire attention à ses gestes car il pourrait lui faire mal, je lui propose de retourner jouer avec ses camarades et de laisser Léane tranquille. Axel acquiesce de la tête sans dire un mot, je m'éloigne alors de la structure, et me remet au milieu des enfants.
Après quelques secondes, je remarque qu'Axel n'a pas bougé de sa place et qu'il observe Léane, le regardfigé, alors qu'elle, continue de grimper sur la structure, sans lui accorder un regard. Il se tient debout, les bras le long du corps, Léane est assise sur le petit siège de la structure en bois. Je vois Axel s'installer à coté d'elle, Léane lui jette alors un regard noir, le repousse de la main tout en poussant un petit cri. Axel la regarde, et s'empare de sa main, tout en essayant de la prendredans ses bras, Léane le repousse et pousse un cri perçant.
Je décide de rester à ma place et de ne pas encore intervenir. Je fini par croiser le regard d'Axel et lui lance un regard noir, Axel détourne aussitôt le regard tout en continuant à serrer Léane dans ses bras qui essaye toujours de se dégager.
Je me dirige alors vers lui et lui demande de lâcher Léane, Axel me regarde droit dans lesyeux, sans rien dire tout en continuant de l'étreindre, alors que Léane tente de se dégager. Je lui répète une seconde fois de la lâcher sur un ton sec, plus sévère, en me mettant à sa hauteur, tout en lui touchant l'épaule. Cette fois Axel m'écoute et lâche Léane qui cesse aussitôt de se débattre. Axel reste assis sur le petit banc de la structure, ses mains sont jointes posées sur ses genoux,ses lèvres pincées, il me regarde fixement. J'aide alors Léane à sortir de la structure, et m'installe à coté d'Axel, qui regarde à présent ses mains. Je demande alors à Axel de m'expliquer ce qui vient de se passer. Il tourne de nouveau sa tête vers moi et me répond d'une petite voix presque inaudible « câlin Léane », je lui explique alors sur un ton plus doux, que je suis consciente qu'il ne...
tracking img