Analyse sociologique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
APPROCHE DE L’ANALYSE SOCIOLOGIQUE

I) L’analyse sociologique: sa spécificité et ses principes

A) Objet:

L’analyse sociologique a des objets souvent très proches de l’économie et des sciences humaines en général, ses méthodes restent cependant assez spécifiques.

Son objectif est de comprendre le “fonctionnement des sociétés” (comment les choses se passent-elles ? Pourquoi ?), ce quipar voie de conséquence interdit de penser dans un cadre déjà préétabli.

Le cadre de réflexion est à préciser. Seulement une institution ne se définira pas exclusivement par un cadre juridique mais par l’ensemble constitué par les normes et les pratiques.

Ex. L’école est une institution, en sociologie on peut aussi considérer selon les besoins de l’étude que:

• la dévalorisation del’enseignement technique en est une,
• l’importance donnée aux grandes écoles.....

B) Principes

Les principes essentiels émis par Emile Durkheim (1858 - 1917) sont:

• traiter les faits sociaux comme des choses. Cela ne signifie pas que les faits sociaux soient en tous points semblables à des choses matérielles (celles traitées par les sciences physiques). Cela veut dire qu’il ne peut y avoirune science des faits sociaux que si l’on peut y appliquer les principes d’une science rationnelle. En premier lieu:
• le déterminisme: s’il y a effet c’est qu’il y a eu cause. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. On retrouve ici le caractère holiste de l’analyse de Durkheim. Ce type d’analyse conduit à montrer que nos actions s’expliquent dans une certaine mesure par du déterminisme.Les difficultés de la sociologie

Les variables étudiées ne sont jamais continues (de plus rien n’indique qu’elles sont distribuées selon une courbe de Gauss). Ainsi l’étude d’un phénomène revient à étudier les points de rupture, il s’agit, souvent, d’explorer les points de discontinuité qui peuvent séparer deux institutions (au sens sociologique) d’apparence très proches.

Ex. Les hindouspratiquent l’aumône, les chrétiens aussi et pourtant: chez les chrétiens il s’agit de pratiquer la charité, chez les hindous d’acquérir des mérites individuels qui interviendront pour une prochaine réincarnation.

C) Le contrôle social

Le sociologue, par définition, s’intéresse au fait social: c’est - à - dire à l’homme en société. Nous ne nous attarderons pas ici sur les mécanismes profonds de laconstitution des sociétés, c’est plutôt du domaine des anthropologues ( rappelons juste que pour Durkheim, c’est la division du travail qui est le principe fondateur de la société, c’est ce qui pousse aux relations sociales, au fait social ex. du mariage). Notre but est ici de chercher à préciser comment l’individu “ apprend ” les règles de son groupe, l’évolution de ces règles. Ensuite nousverrons qu’une des fonctions de ces règles est: le contrôle social.

1) Les dynamiques culturelles

• la socialisation: le renouvellement incessant des membres d’un groupe n’empêche qu’une certaine pérennité des comportements se fasse jour. La culture (au sens anthropologique du terme) se transmet de générations à générations par le biais de la socialisation. C’est l’ensemble des processus parlesquels un individu intériorise la culture de son groupe d’appartenance et construit son identité sociale, ce qui permet son intégration à ce groupe et, d’une manière plus large à l’ensemble de la société. (l’intériorisation peut se faire par un apprentissage conscient, mais aussi par une imprégnation inconsciente).
• la socialisation s’opère dans des lieux et par des vecteurs multiples: de lafamille à l’école en passant par les médias, les groupes de pairs....C’est ce qui permet de souligner que la socialisation n’est pas un “implacable” programme social. L’action socialisatrice n’est jamais complètement homogène, elle laisse place à une certaine capacité d’innovation de la part des individus: donc de liberté.
• les cultures propres à certains groupes (ou sociétés) évoluent:...
tracking img