Analyse spectacle arlequin polit par l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
°Arlequin poli par l’amour°

Arlequin poli par l’amour est un texte écrit par Marivaux et mis en scène par Thomas Jolly qui raconte l’histoire d’une fée qui a fait transporter Arlequin dans son Ile. Elle épie son réveil et à son réveil elle lui demande s’il veut prendre une leçon pour l’amour d’elle, mais Arlequin ne semble guère intéressé. Quand la fée et Trivelin danse et chante pour lui, ilne pense qu’a manger. En parallèle, nous suivons l’histoire Silvia, une bergère qui est aimé d’un berger qu’elle n’aime pas. Or quand elle et arlequin se rencontre, née une véritable passion. Ils sont charmé l’un de l’autre. Arlequin va même par la suite demander à la fée quel effet cela faisait d’aimer, il n’en n’est alors plus que content quand il sait qu’il est amoureux de Silvia. La fée,jalouse tente de faire dire à Silvia qu’elle n’aime pas Arlequin mais en voyant pleurer celui-ci, elle ne peut s’empêcher de lui avouer qu’on lui fait dire des mensonges. Trivelin, le complice de la fée, vient en aide aux deux amoureux et prend la baguette de sa «  patronne ». Les deux amants se marient alors devant elle, sans qu’elle puisse y mettre obstacle.
Arlequin est une personnage trèsintéressant, car au début de la pièce quand il se réveille, il est quelqu’un d’innocent de pure, de si «  enfant », et quand il rencontre l’amour il « grandit » tout d’un coup. On passe de l’enfant chétif, a l’adolescent puis a la fin a l’adulte qui devient un peu cruelle. Tel un conte de fée, c’est l’amour qui l’a changé. Silvia est une bergère, amoureuse des les premiers regards et dès les premièresexpressions échangé avec Arlequin, de lui. Elle fera tout pour retrouver son amant qui est dans les bras d’une « méchante fée ». Cette fée qui en réalité est cruelle à cause de sa baguette magique qui a un trop grand pouvoir sur elle, et qui le rend vulnérable. C’est ce qui fait d’elle une personne si «  noire », si «  froide ». Elle cherche l’amour et semble aimer Arlequin. Trivelin est ledomestique de la fée, il la sert avec loyauté, jusqu'à la fin, où il se dérobe d’elle pour pouvoir aider les deux amoureux.
Quand Arlequin est innocent il est habillé d’un marcel et d’un caleçon et quand il ne l’est plus il porte une tenue noire, chic, habillé avec un Manteau aussi vêtu de noir. La bergère Silvia porte une jupe courte avec un débardeur et un tablier. Tandis que la fée est habillée avecune jupe, un débardeur rayé et des chaussettes rouge rayée. En parallèle nous pouvons remarquer que Trivelin à un costard cravate avec un pantalon court noir avec des chaussettes rayé noir et blanche. C’est ainsi que rien qu’a costume, nous pouvons remarquer que la pièce sera moderne. Ce sont des costumes pas très réalistes, qui sortent tout droit on dirait d’un « conte de fée ».
Cette piècecomporte aussi différent décors et jeu de Lumière. Dans la scène 1 , règne une ambiance « macabre », la lumière est faible, on ne voit que Trivelin et la fée sur le plateau, il y a une lumière rouge sur chacun des personnages. Dans la scène deux et trois, il y a un piano au centre de la pièce. La fée et Trivelin sont assis dessus, avant qu’arrive Arlequin (marchant dans des confettis). Le piano sepousse avec des roulettes et il y a sur les cotés des ampoules alignés sur un fil en ligne (cela rappel mêmes la lumière dans les loges des stars). Tout cela, donne l’atmosphère d’une comédie musicale, car il y a aussi la présence de chanteurs et de chanteuses. Dans les scènes 4 et 5, il y a tout d’abord une lumière verte pour faire la prairie, ensuite des personnes portent une combinaison blanche(avec du talc sur le visage) et portent dans leur main des boites imitant le bruit de la vache et pour finir des ballons pour représenter les moutons, ainsi il y a un véritable effet de « campagne». Sur le coté, il y a des lumières et des confettis par terre. Dans la scène du baisé passionnée, Thomas Jolly, le metteur en scène a voulu mettre en avant l’effet «  feu d’artifice » et l’effet «  conte...
tracking img