Analyse swot chupa chups

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michael Porter, l’archétype du professeur de stratégie

Article de Marc Mousli paru en septembre 2086 dans le n°272 d’Alternatives économiques. Le site d’Alternatives économiques : http://www.alternatives-economiques.fr/ offre un ensemble d’articles de qualité sur les questions économiques et sociales.

Le parcours rectiligne d’un jeune Américain bien tranquille Si nombre de gourous dumanagement sont arrivés à cette discipline par des chemins détournés, ce n’est pas le cas de Michael Porter. Il est né en 1947 dans le Middlewest, à Ann Arbor, une petite ville universitaire du Michigan proche de Detroit. Il y avait là une usine de moteurs Ford reconvertie, pendant la guerre, en fabrique d’avions B24. On y trouvait donc de nombreux militaires, dont le père de Michael, un officier. Lejeune Porter fait de bonnes études scientifiques à l’Université de Princeton, puis il part pour Harvard où il obtient un MBA à la Business School en 1971 et un doctorat en économie industrielle à l’Université, en 1973. Aussitôt recruté comme enseignant, il ne quittera plus Cambridge, où il dirige aujourd’hui un Institut patronné conjointement par les deux institutions voisines.

Un enseignantmodèle Michael Porter a la réputation d’être le professeur d’Université le mieux payé des États-Unis. C’est une figure emblématique de la très recherchée Harvard Business School (HBS), qui a pour unique mission de former les futurs dirigeants des plus grandes entreprises du monde. Porter est à l’aise dans ce rôle. Pédagogue convaincu de l’excellence des méthodes de son école, il est attentif à sesétudiants, publie régulièrement des articles dans la Harvard Business Review (HBR)1, et s’astreint de bonne grâce au travail important et ingrat que représentent la rédaction et la mise au point des « cas » alimentant la méthode qui a fait la réputation de la HBS.

L’analyse structurelle de l’industrie et les « Cinq forces de Porter » Michael Porter est considéré comme l’un des meilleurs spécialistesmondiaux de la stratégie des organisations. En fait, les domaines dans lesquels il laissera sa marque sont surtout l’analyse industrielle et le développement économique des territoires. Ses apports théoriques ne sont pas considérables, mais c’est un vulgarisateur de génie. Il a assimilé tout ce qui a été découvert avant

Mensuel vendu à près de 400 000 exemplaires par mois : 250 000 auxÉtats-Unis, et 150 000 pour ses onze éditions à l’étranger.

1

1

lui, s’inspirant notamment de Joseph Schumpeter, qui fut lui aussi professeur à Harvard, de 1932 à 1950. Il a formalisé une approche nouvelle de la concurrence, ne la limitant pas à un affrontement sur les prix et les produits entre firmes ayant toutes la même stratégie sur un marché. Son apport tient en peu de mots : la prise encompte de l’environnement économique. Il montre qu’au sein d’une « industrie », c’est-à-dire d’un secteur économique donné (l’automobile, le carrelage en céramique, l’audit, par exemple, pour citer des activités qu’il a étudiées), le moteur principal de la concurrence est certes l’affrontement des firmes entre elles, chacune cherchant à maximiser ses profits et à modifier le rapport de forces à sonavantage. Mais pour ce faire, l’entreprise ne peut pas se contenter de réagir aux à-coups conjoncturels comme les variations des prix des matières premières, les tensions provisoires dues à une hausse ou une baisse accidentelle de la demande ou encore à une offensive sur les prix menée par l’un de ses concurrents. Elle doit se doter d’une stratégie de long terme basée sur une analyse en profondeurde la structure de son secteur, en considérant les cinq composantes qui déterminent l’intensité de la concurrence : les actions des autres firmes en place, le pouvoir de négociation des fournisseurs, celui des clients, la menace de nouveaux entrants sur le marché, et l’arrivée éventuelle de produits substituables aux siens. Ce sont les « Cinq forces » (Cf. schéma), une grille d’analyse...
tracking img