Analyse transactionnelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2129 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
*A quel psy se vouer? '' *Analyse transactionnelle L’analyse transactionnelle théorie de la personnalité et de la communication méthode de psychothérapie ensemble de techniques visant à favoriser le changement et l’autonomie de la personne. Stipule que : « Même si nous sommes faillibles, dans la mesure où nous nous acceptons et acceptons l’autre, nous avons de lavaleur et de la dignité en tant que personnes. » « C’est un modèle décisionnel. Chacun fonctionne d’une manière qui lui est propre, selon des stratégies qu’il décide à différentes étapes de son développement et qu’il est possible de changer à tout moment. » Eric Berne Psychiatre à vingt-six ans. Fonda l’analyse transactionnelle, théorie de la personnalité, dans les années50. A la pulsion de mort et la pulsion sexuelle, il ajoute la notion de physis, pulsion créatrice qui nous pousse constamment à évoluer. « C’est elle qui fait que les organismes se développent en des formes supérieures, que les malades vont mieux, que les personnes saines cherchent à atteindre leur idéal ». Berne est un médecin. Son souci primordial est de guérir sespatients. Pour cela, il décide de donner à son patient l’accès à la connaissance psychologique. Il tient son patient au courant de chaque évolution et tente te le guérir non seulement par la médecine mais aussi d’en convaincre son cerveau. Il tente donc d’utiliser la pulsion créatrice, de donner au malade une réelle envie de guérir. La théorie de l’analyse transactionnelle Cette théorieprésente sept concepts : Les signes de reconnaissance [Berne découvre l’importance du besoin de stimulation physique et psychologique : ils constituent le besoin fondamental de l’individu dès sa naissance. Il nommera ce besoin « stroke ».] Un signe de reconnaissance constitue toute marque d’attention qui procure une stimulation. Ces signes peuvent être positifs comme négatifs, verbaux ounon, conditionnels ou non. En effet, une critique envers un individu fait preuve de reconnaissance de ce dernier. Il est donc préférable un stroke négatif à l’ignorance. Cependant, il est nécessaire de différencier le stroke négatif de la dévalorisation, qui est un sentiment exagéré et non pertinent. (« Bien sur que je t’aime, puisque j’aime tout le monde ») Les états du moi Les états dumoi sont définis par Berne comme « un système cohérent de pensées et de sentiments caractérisés par des comportements correspondants ». Ils permettent de comprendre comment nous sommes en relation avec nous-mêmes et la manière que nous avons d’être en relation avec les autres. Il existe trois états du moi : « Parent », « Adulte », et « Enfant ». Diagramme structural (composantes de lapersonnalité) Parent : ensemble des sentiments, pensées et comportements que nous avons incorporés à partir du modèle parental. Adulte : ensemble de pensées, sentiments et comportements en relation directe avec la réalité (capacité d’appréhender la réalité). Enfant : ensemble de pensées, sentiments et comportements qui sont les reliquats de notre enfance. Diagramme fonctionnel(comment une personne fonctionne à un moment donné) [Il est possible de repérer dans quel état du moi une personne se trouve en étant attentifs aux mots, au ton de sa voix, à ses attitudes, à ses postures et aux expressions de son visage.] Parent : {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} Adulte : Il observe la réalité, et réagit en fonction de lademande du Parent (qui a besoin de données pour confirmer ses positions) et de l’Enfant (qui a besoin d’informations pour prendre des décisions). Enfant : {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} Nous passons fréquemment d’un état du moi à un autre. Il existe dans chaque état du moi une énergie potentielle dite liée. Si nous avons choisi d’être dans un état...
tracking img