Analyse : a une passante de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A une passante », sonnet* (irrégulier) tiré de la grande œuvre « Les fleurs du mal » de Baudelaire et écrit en 1857. Ce texte évoque la rencontre d’une femme avec le poète dansun cadre urbain.


I Le Décor Paris moderne de Baudelaire

A) Le vacarme (1er ver)

Hiatus : rue assourdissante et moi hurlait : dissonance

Allitérations : R(vibre) – D – T (dentales dures) : vacarme assourdissant

Assonances : U – OU : nasalisation


Le sujet est le décor ; l’objet c’est le moi qui est placé dans le vacarme :« autour de » : il est enfermé : faiblesse de l’homme

B) L’Agression
Faiblesse de l’homme « moi » après « autour de » : enfermement

Sentiment d’agression carimpossibilité de s’échapper

Personnification de la rue qui s’anime (« la rue …hurlait »)


L’échange ne pourra pas se faire par la parole car la rue est assourdissante.
II Larencontre

A) La description contrastée de la femme

1/ L’apparition

· Par l’effet de contraste

pas d’articulation logique avec le vers 1 ; opposée dela femme de l’époque

imparfait : temps de la durée ≠ passé simple v.3 : aspect exceptionnel

· En deuil

symbole de la douleur, image sacrée

Le deuil est unélément obsédant pour Baudelaire qui a perdu son père très jeune.

· Image de la beauté classique, éternelle

champ lexical : statue, fastueuse, majestueuse

2/ Unesilhouette en mouvement

· Allure

type féminin moderne v.2

rythme : v.2 précipitation, gradation ; v.4harmonieux, cadencé

sonorités chantantes v.4 : « soulevant,balançant »

· Grâce

« main » : geste ambigu : se protéger des travaux ou alors un geste de séduction

B) Réactions du poète

1/ Mise en scène brutale
tracking img