Analyse d'exploitation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BTS M.U.C. Gestion commerciale

L’analyse de l’exploitation

Le responsable d’une UC surveille sa trésorerie en permanence compte tenu des dangers d’insolvabilité que représente une trésorerie négative. Pour autant il surveille aussi la rentabilité de son affaire, par les outils d’analyse de l’exploitation.

I ELEMENTS DE L’EXPLOITATION D’UNE UC

A / Les dépenses – charges

Les chargesrelèvent des dépenses assurées au quotidien pour permettre l’exploitation de l’UC.

[pic]

B / Les recettes – produits

• Ventes de marchandises ou chiffre d’affaires nets, diminués des réductions commerciales sur factures accordées aux clients
• Subventions
• Produits annexes :
o Arrhes versées par le client qui annule sa commande par la suite
o Plus valuesur placement à CT d’une trésorerie positive (sicav monétaire par exemple)

II LE CALCUL DU RESULTAT

A / Pourquoi calculer le résultat ?

Etablir le résultat est une obligation du plan comptable général. Au delà de l’obligation légale, le résultats et compte de résultats ont une signification économique pour les partenaires internes ou externes de l’UC :

• Le résultat constitue labase de calcul de l’impôt sur les sociétés versé à l’Etat.
• Un résultat redistribué prend la forme de dividendes pour les associés.
• Le résultat est en partie reversé aux salariés dans la cadre d’une participation et interessement aux bénéfices de l’entreprise.
• Le résultat est un indicateur de performance apprécié des partenaires financiers (banques…)
• Enfin le résultat estaussi un indicateur de performance commerciale de l’UC pour le manager, est également un gage de perenité.

B / Le compte de résultat

Le compte de résultat classe les charges et produits en 3 catégories :

Exploitation

Financiers

Exceptionnels

Vue générale :

[pic]

Résultat de l’IC = Produits – Charges

Cas de figure :

[pic]

Autre cas : solde nul : l’entreprise nedégage ni bénéfice, ni perte. Egalité des charges & produits.

Exemple :

[pic]

C / Les niveaux de résultat

[pic]

III LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION, SIG

Les S. I. G. sont des indicateurs utiles au gestionnaire, ils permettent de comprendre le passé afin de mieux prévoir l'avenir.

Solde = Différence entre le débit et le crédit ou comme ici entre des produits et chargesIntermédiaire de= Partiel (on ne prend en compte que certains produits et charges).
Gestion = Les comptes de charges et produits sont des comptes de gestion.

Tableau de calcul :

[pic]

Commentaires :

La marge commerciale est l'indicateur de référence des sociétés commerciales (négoce). 
Le ratio marge commerciale / CAHT est l'indicateur de référence pour comparer les entreprises commercialessecteur par secteur. 

La valeur ajoutée, VA, mesure le surplus de richesse créé par l'entreprise dans le cadre de son activité. Remarque : cet indicateur est repris dans la comptabilité nationale. C'est l'indicateur de référence de la croissance économique de l'entreprise. 

L'excédent brut d'exploitation est la différence entre la VA de l'entreprise et la rémunération des salariés et de lacollectivité publique (impôts). 
Ce qui reste va servir à l'accroissement de la capacité de l’activité de l’UC et pour la rémunération des actionnaires. 
De fait, l'EBE est la ressource fondamentale que l'entreprise tire de son exploitation directe. C'est la composante principale de la capacité d'autofinancement.

Le résultat d'exploitation mesure la performance économique de l'entreprise enprenant en compte tous les aspects de l'exploitation,  indépendamment de sa politique d'endettement et du régime d'imposition.
Les limites dans l'analyse de cet indicateur résident dans la motivation plus ou moins fiscale des dotations aux amortissements qui diminuent la base de calcul de l’IS

Le résultat courant avant impôt est le résultat d'exploitation provenant des opérations normales...
tracking img