Analyse d'un article du devoir concernant le décrochage scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ARTICLE: Stratégie d'«accrochage» et non lutte contre le décrochage

1.2.1) Éléments identifiés dans le texte
Source: BLONDIN, Denis. , Le Devoir, 14 septembre 2010, [ En ligne ] http://www.ledevoir.com/societe/education/296111/strategie-d-accrochage-et-non-lutte-contre-le-decrochage ( Page consultée le 21 septembre 2010 )
Auteur: Denis Blondin, anthropologue
Chapeau: Souligné en bleudans l'article.
Organisme: Souligné en jaune dans l'article.
Intervenants et citations: Souligné en orange dans l'article.
1.2.2) Les points du texte
Je suis complètement en accord avec le point principal de l'article qui est d'accrocher les élèves, de leur donner une raison de rester sur les bancs d'école encore longtemps. Au lieu de dépenser plusieurs fonds dans des campagnes contre ledécrochage, on devrait plutôt l'investir dans des activités d'. Je suis aussi très en accord avec les points soulevés au sujet de notre société individualiste dans le troisième paragraphe. J'approuve en général tout les concepts expliqués dans ce texte tout comme leur stratégie abordée.
1.2.3) Le phénomène sociologique
-Le principal phénomène sociologique qui fait parti de tout le contenu du texteest le décrochage scolaire qui amène dysfonctions des fonctions sociales, c'est-à-dire, un problème relié à une institution sociale importante qui pourrait être interprétée par la macrosociologie.
1.2.4) Faits et problèmes
-Le décrochage scolaire.
-«À l'âge de vingt ans, 22 % des filles et 34 % des garçons n'ont pas décroché le diplôme d'études secondaires».
-L'échec des démarches entrepriseauparavant pour contrer le décrochage scolaire.
-Selon le texte, c'est l'ensemble des sociétés qui causeraient ce problème social.

1.2.5) Résumé de l'article

Dans l'article, on aborde un thème fulgurant au Québec, c'est-à-dire le décrochage scolaire. L'approche que cet anthropologue aimerait utiliser diffère des moyens misent en place par le gouvernement ces huit dernières années. Il dénonceles nouvelles infrastructures et méthodes misent en place dans l'éducation ces dernières années comme étant la cause de la hausse du décrochage scolaire. Il explique aussi que notre société très individualiste apporterai un déclic négatif à ce phénomène social. Il apporte donc une nouvelle solution, qui au contraire de lutter contre le décrochage, serait d' les jeunes. Il envisagerai l'appel auretraités de notre société. La raison est simple, leurs récits d'aventures et d'expériences de vie qu'ils ont vécu apporterait une attention particulières aux élèves afin de les inciter à rester à l'école. Ils démontreront qu'étudier et de ne pas décrocher apporte des belles histoires et expériences de la vie. Cela apporterai en même temps un enrichissement social envers les deux générations quicommuniqueront ensemble de leurs passions, leurs rêves et leurs connaissances.

1.2.6) Les quatre mots-clés et leur concept

-Superstructure: (Marx) les institutions scolaires abordées dans l'article.
-Action légale rationnelle: ( Weber) Le choix de rester à l'école ou non des élèves eux-mêmes.
-Fait sociaux: (Durkheim) Pouvoir analyser un phénomène à l'aide de statistique comme dans cecas. Les statistiques révèlent un haut taux de décrochage.
Stratification sociale: L'éducation amène à la catégorisation des élèves au sein de la société.

Stratégie d'«accrochage» et non lutte contre le décrochage
Denis Blondin - Anthropologue  14 septembre 2010  Éducation

Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir

Riches de leur expérience et de leurs compétences, les retraités pourraientêtre appelés en renfort pour «accrocher» les élèves.
Depuis plus d'une génération, nous sommes confrontés, au Québec, à un problème qui continue de s'aggraver malgré tous les efforts déployés en matière d'ingénierie de l'éducation: réforme des programmes, ajout de spécialistes en appui aux enseignants, commissions, comités d'experts, et j'en passe. Tout cela avec des résultats pour le moins...
tracking img