Analyse d'une citation philosophique

Pages: 7 (1742 mots) Publié le: 24 avril 2013
L'obscurantisme religieux a longtemps été la cause des stagnations e matière de sciences, de philosophie, d'arts, de lettres et autres matières.
Nous pouvons prendre ce très célèbre exemple qu'est la condamnation de Galilée ou encore celui du philosophe Perse Mansur condamné à mort par le Monde Musulman du 10ème siècle pour avoir osé dire ces phrases: "Puisque Dieu m'a créé et qu'il m'a donnévie par son souffle, puisqu'il est présent en moi, je suis Dieu. "
Mais qu'en est-il aujourd'hui? Une quête philosophique est-elle impossible quand la Religion s'en mêle? C'est pour tenter d'avoir réponse à ces questions que j'ai choisi de critiquer la citation suivante:

"La foi prétend nous sauver, la philosophie nous ouvre le chemin pour nous sauver nous-mêmes. Il n'y a donc jamais de place àl'une là où il y a l'autre. Quand la religion avance, la raison recule". (Hamid Zanaz)

Avant de tenter de comprendre le sens de ces phrases, je me suis tout naturellement tournée vers le parcours et l'environnement qu'ont été ceux de l'auteur et me suis donc documentée sur sa biographie.
L'auteur est contemporain, sa plume a longtemps lutté contre les intégristes en Algérie avant de s'exileren France où elle continue encore de rédiger sous des thèmes osés comme le racisme dans le monde arabe, la virginité, Darwin,…

En comprenant mieux le cadre spatio-temporel, j'ai lu et relu la citation avant d'en déduire que l'auteur a voulu dire que La religion, à cause de ses nombreuses contraintes et de tous les interdits incompréhensibles qu'elle représente nous empêche de nous tourner versle savoir philosophique et nous bride. Les religieux sont comme sclérosés, ils attendent que tout vienne du Divin alors que la philosophie, cette constante quête de soi et de l'autre nous donne les clés pour obtenir ce que l'on veut. Ces deux entités ne sauraient subsister ensemble chez un être puisque la religion interdit trop de domaines philosophiques et que la philosophie trouve futilesbeaucoup de prétendus savoirs religieux.

L'auteur oppose donc la lumière philosophique aux ruines de la religion. L'une donnant les clés du salut pendant que l'autre demande à ses disciples d'attendre que Dieu le fasse mais impose à tous les autres d'agir à l'identique. La religion prend de l'ampleur pendant que la raison disparaît. Mais a-t-il vraiment raison? La religion tue-t-elle vraiment laraison? Ces deux entités n'ont-elles pas besoin de se nourrir l'une de l'autre? N'ya-t-il pas de progressisme religieux ou d'obscurantisme en philosophie contrairement à ce que l'auteur avance?
Et pour rassembler toutes ces questions en une seule je dirai:

Prétendre que la religion est une ruine qui prend de l'ampleur, que la philosophie est une lumière bâillonnée, que l'une laisse les êtresstagner pendant que l'autre leur offre le chemin du Savoir, n'est-ce pas alimenter un conflit qui n'a pas lieu d'être alors que ces deux entités pourraient cohabiter et corriger leurs erreurs mutuelles?

À l'instar de ce qui m'a longtemps été enseigné aux cours d'histoire, la Religion est peut-être une institution contre-productive en matière de savoir, de philosophie et d'avancées dans tous lesdomaines.
En effet, ne parlons-nous pas d'obscurantisme religieux quand il s'agit d'aborder l'affaire Galilée mentionnée plus haut ou la cause de l'ignorance scientifique, philosophique et littéraire qui a perduré jusqu'au siècle des Lumières et bien au-delà?
La Religion, par ses dogmes et enseignements impose un Savoir Unique, Divin, indiscutable et quiconque ose la remettre en question estdéclaré comme profane ou mécréant. Si ce n'est déjà plus vraiment le cas dans l'Eglise Occidentale, les courants Islamiques, Judaïques et autres comptent un grand nombre de radicaux dans leurs rangs et certains – ceux que critique Hamid Zanaz – restent dans une mentalité moyenâgeuse imposant à leurs disciples de respecter des traditions datant d'il y a plusieurs siècles et d'éviter à tout prix de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse d'une citation
  • Analyse d'une citation de Georges Gusdorff
  • La morale déontologique de kant : analyse d'une citation
  • Citation Philosophique
  • Citations philosophiques
  • Citation philosophique
  • Citations philosophiques
  • Citations philosophiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !