Analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Eliza Salamin 4G 19.03.11

Histoire de l’art : travail d’analyse comparative

Trois artistes du début du 20e siècle nous proposent une version personnelle du nu. Le premier d’entre eux se nomme Fernand Léger, un peintre français qui exerce de multiples activités à côté de la peinture, ilest également sculpteur, céramiste, décorateur, illustrateur et dessinateur. On le dit « pionner du cubisme ». Il réalisa le tableau «  Model nu dans l’atelier » en 1912, de 127,8 x 95,7 centimètre, actuellement exposé au musée Guggenheim à New-York. Le deuxième artiste vient lui d’Allemagne, il s’agit de Ludwig Kirchner. Ce peintre, faisant parti du courant expressioniste est l’un des fondateursde l‘association « Die Brücke ». Cette association, crée en 1907, était constitué d’artistes allemands expressionnistes. Cet artiste peint « Marcella » en 1909, faisant 71,5 x 61 centimètre qui est exposé au Moderna Museum à Stockholm. Le dernier d’entre eux s’appelle Henri Matisse, peintre français mais aussi sculpteur et dessinateur. Il fut à la tête du mouvement fauvisme. Il réalisa « Nuassis » en 1910, de 33 x 41 centimètre. Nous allons donc analyser ces tableaux, trouver deux notions comparables et dans un premier temps les décrire puis dans un deuxième temps, les interpréter pour finalement déboucher sur une conclusion.

Comme première notion comparable, nous allons analyser le traitement des couleurs dans chacun des trois tableaux. Pour le Nu assis de Matisse, les couleursemployées sont des couleurs plutôt réalistes, on remarque que la couleur noire n’est jamais utilisée, c’est un trait distinctif de l’impressionnisme d’employer le bleu à la place du noire pour les ombres. Alors que pour Marcella de Ludwig Kirchner, la palette des couleurs est restreinte, il emploie principalement des nuances de brun, vert et de bleu. Nous voyons que pour le Model nu dans l’atelier deLéger, une majorité de gris et de touches de couleurs vives comme le rouge et le jaune sont présentes.
Le corps de Marcella de Kirchner ressort plus que celui du Nu assis de Matisse car le corps est plus visible grâce aux couleurs claires utilisées par rapport à l’arrière plan plus sombre et le contour du corps rehaussé de couleurs plus foncées. Au contraire le Nu assis de matisse se fond dansle décor car Matisse fait usage du rose pour le corps et l’arrière plan, seul le contour du corps fait ressortir la figure de la femme car même les cheveux ressemblent à une tâche bleue de l'arrière plan. Pour le Modéle nu dans l‘atelier, les couleurs n'aident pas à la compréhension du tableau car c'est les formes qui forment le tableau. L’emploi du vert chez Marcella laisse planer une atmosphèremaladive, sombre, tandis que pour les deux autres tableaux, un effet plus dynamique se fait ressentir, dû aux couleurs vives utilisées dans ceux-ci.

L’arrière-plan, très présent dans ces tableaux fera office de deuxième notion comparable. Pour le Modèle nu dans l‘atelier, la figure se détache par ses formes arrondies en opposition avec l’arrière-plan composé de formes géométriquesrectangulaires. Il nous est possible de savoir de quoi est composé l'arrière-plan grâce au titre du tableau « …dans un atelier » nous pouvons donc imaginer des toiles, par leur forme rectangulaire représentée dans l'arrière-plan. De même pour Matisse, il nous est difficile de reconnaitre des éléments réels car l’arrière plan est essentiellement composé de taches abstraites de couleurs bleues et vertes,cependant les couleurs peuvent ici nous aider et non le titre, le vert pouvant représenter la végétation et le bleu clair le ciel, nous aurons donc ici affaire à une scène se déroulant à l'extérieur. Au contraire, l’arrière plan de Marcella de Kirchner est facile à reconnaitre car nous pouvons distinguer des éléments d’ameublement sans l’aide de titres ou de couleurs, cette scène se passe donc à...
tracking img