Analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mme X ,82ans, diabétique ,ne descend pas manger ,elle se plaint d'avoir mal à la tete , dit en avoir marre ,d'avoir envie de mourir.....
l'ide de lui répondre "et vous voulez vous faire enterrer ou inscinerer " ?

je suis rester scotchée ,j'ai été choquée sur le coup.... je me suis demandé comment on pouvait parlercomme çà à quelqu'un qui exprimait une souffrance...

y a eu un gros blanc , je voulais dire quelque chose mais j'étais tellement surprise que je n'ia rien dit.....et puis au final c'est petite dame a répondu à la question ,et je crois qu'au lieu d'etre choqué ,elle a été contente qu'on élude pas ses paroles ,qu'ons'interesse ...et de fil en aiguille l'ide s'est assis à changé le sujet de la conversation puis est parti chercher un plateau et lui a donné à manger.....

et je mesuis dit que finalement sa réponse qui m'étais apparue limite inhumaine sur le coup n'etait pas si déplacée voir même plutôt adroite....sauf que bon ce style dediscours ne peut pas être tenu avec tout le monde et je n'ai pas pu en parlé avec l'infirmier pour voir avec lui si il attendait cette réaction de la part de ladame ou si il avait été surpris...et j'aurais aimé savoir comment il aurait réagi si elle s'etait mise à pleurer en lui demandant si il se moquait d'elle... voilàdonc moi je me demande si l'ironie ( je sais pas si c'est le terme exact) est quelque chose à utliser dansu ne relation soignant /soignén parce que çà peut porterà confusion surtout quand le patient est âgé et pas forcément réceptif par ses facultés mentales ( alzheimer , démence .... ) à comprendre les subtilités....
tracking img