Andromaque de racine v, 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C'est une des scènes finales de la pièce et de ce fait elle est particulièrement importante. Elle met face à face Hermione et Oreste après la mort de Pyrrhus. Problématique : En quoi cette scène estelle particulièrement tragique ?

I) Oreste : le bourreau devenu victime : un personnage funeste

1) A la fois bourreau de Pyrrhus ( vocabulaire du sacrifice ) et 'victime' de son amourmalheureux pour Hermione qui le rejette ( lorsque Hermione comprend ce qu'a fait Oreste la proportion du texte s'inverse et c'est elle qui domine Oreste
2)Bien que responsable de la mort de Pyrrhus on al'impression d'une passivité ( 'j'ai vu') de plus ce n'est pas lui qui tue directement son rival. Son manque d'envergure fait qu'il ne peut séduire l'impétueuse Hermione.
3) Victime du destin :allusions dès la scène une de l'acte I du malheur qui poursuit Oreste + reproches injustes d'Hermione à ce sujet. Cela n'est pas étonnant, Oreste appartient à la famille maudite des Atrides ( il est lefils d'Agamemnon et de Clytemnestre) : il est victime du fatum qui se retrouve souvent dans la tragédie ( ex : Phèdre, autre héroine tragique de Racine, appartient elle aussi à une famille mauditedes dieux : elle est la fille de Pasiphae et de Minos ). Oreste ne peut échapper à son destin funeste : au moment où il pensait toucher au bonheur il voit la femme qu'il aime le rejeter haineusement.II) Hermione : une amante destructrice

1) Elle laisse éclater tout son mépris et sa haine pour Oreste : fureur destructrice : elle ne se maitrise plus, tutoie de façon méprisante Oreste, lemaudit, l'insulte ( parallèle avec Médée )
2) La digne fille d'Hélène : une femme 'fatale' pour les hommes : pour Pyrrhus, pour Oreste et elle provoque une lutte entre les Grecs. Par fiertéblessée et par amour repoussé elle n'hésite pas à faire tuer son amant et à provoquer ainsi une lutte fratricide entre les Grecs ( Oreste l'avait comparée plus tot à sa mère et s'était lui même assimilé...
tracking img