Andromaque , racine acte v, scène 5

Andromaque , Racine

Acte V, scène 5



Intro

La folie est l'un de ces états extrêmes dont la représentation au théâtre est un défi pour le comédien. Dans Andromaque, tragédie de 1667inspirée de l'épisode antique de la guerre de Troie, Racine met en scène le dérèglement des passions à travers une complexe chaîne d'amoureux non animés. Andromaque, veuve du héros troyen Hector, est laprisonnière du roi grex Pyrrhus. Ce dernier veut l'épouser contre son gré, alors qu'il était engagé envers Hermione, amoureuse de lui. Pour se venger, Hermione demande à Oreste, infortuné soupirant, detuer Pyrrhus. L'acte accompli, Hermione désavoue Oreste puis se suicide.

L'extrait étudié fait partie du dénouement : Oreste vient d'apprendre cette mort de son ami Pylade et en perd la raison.Problématique

Comment Oreste sombre-t-il progressivement dans la folie ?



I. Oreste ou le paroxysme de la souffrance (v. 1613-1624)

*
Oreste s'adresse directement auxDieux, les interpelle par l'apostrophe "Ô ciel"
*
Selon lui, il est victime de la fatalité, des Dieux attachés à sa perte. Il n'a été que le jouet d'une puissance qui le dépasse : "tapersévérance", "sans relâche", "me punir", "ta haine" => allusion à sa destinée : "j'étais né pour servir d'exemple à ta colère", "mon sort est rempli"
*
=> registre tragique
*exclamations
*
champ lexical de la souffrance : "malheur" (x 2), "douleurs", "misère" => registre pathétique
*
"l'un et l'autre en mourant je les veux regarder" : réunion macabre desamants et des assassins

=> Oreste donne l'impression de s'abandonner aux Dieux, il est prêt à mourir, à se suicider ("je meurs content"). Il se pose en héros classique

II. De l'hallucination à lafolie (v.1625-1634)

* De plus en plus de phrases exclamatives et phrases exclamatives => traduisent l'agitation extrême d'Oreste, présence d'interlocuteurs invisibles
* phrases...