Andromaque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans la nouvelle de Jean Richepin intitulée « Miroir » écrite en 1921. Le Miroir est une nouvelle fantastique. Dans cet extrait, l'auteur nous décrit un homme confronté à un doute, es-ce unehallucination ou la réalité Nous évoquerons dans un premier temps l'émotion du personnage ainsi que le doute , puis dans un second temps, nous analyserons l'émotion du narrateur. Quelles émotions etréflexions le fantastique introduit-til?
Tout d abord on remarque qu'a la première strophe le personnage se rend compte que c'est une hallucination et plus précisément une illusion d'optique. L'auteur met enavant cette hallucination par la couleur du miroir , une sorte d'hypnotisme et la facilité à le regarder. C'est pourquoi il emploie le vocabulaire du fantastique tel que « hallucination », « imaginaire», « doute », et « hypnotisme ». A ce moment du récit il est capable de raisonner. Ensuite dans la deuxième strophe le personnage bascule dans la folie, il devient fou. Pour le personnage les fous nesont pas à plaindre, cité dans la nouvelle. Il n'est plus dans la réalité c'est pour lui désespérant. On remarque alors le vocabulaire de la tristesse tel que « pleurer », « absence », « désespoir», et « triste ». Enfin l'auteur nous incite à penser que le personnage se laisse tomber à l'eau en croyant tenir dans ses bras l'Ondine alors que c'était en réalité le miroir . et meurt dans la rivièrecomme dans la phrase « Des mariniers avaient repêche son cadavre, retenu assez long temps au fond de l'eau par le poids d'une feuille de plomb qu'il serait dans ses bras contre sa poitrine, doucementet infiniment ». L'ambiguïté du miroir verdâtre et de l'étang est maintenue jusqu'à la fin. Au début du récit le personnage se voit avec une face de noyé, la teinte verdâtre nous fait penser à l'eaud'un étang puisque tout au long du récit Cela nous laisse croire qu'il n'y a pas de fin heureuse.
Part conséquent, l'auteur désire qu'on s'interroge sur cette fin heureuse ou malheureuse. Par...
tracking img