Andromaque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
     Zone est le poème d'ouverture du recueil Alcools (1913) de Guillaume Apollinaire. Ce poème au cycle de Marie (en référence à Marie Laurencin, peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire en 1907). C’est en changeant le titre du recueil Eau de vie en Alcools et en décidant de supprimer toute ponctuation que l’auteur rajoute en tête de l’ouvrage le poème Zone, dernier écrit del’ensemble : il donne ainsi à son recueil une orientation philosophique.

     On est frappé par l'apparence du poème : certains vers sont détachés, d'autres regroupés en strophes ; il n'y a pas réellement de régularité. Ce sont des vers libres (pas de mètres réguliers), les lois de la versification ne sont pas respectées. Ces vers riment à peine : ils sont assonancés. Pas de ponctuation.
Le poèmen'est pas complètement déroutant, mais apparaît quelquefois bizarre.
     Nous allons étudier les 24 premiers vers du poème. Dans un premier temps, nous verrons en quoi cet extrait du poème Zone est innovant pour 1913, puis nous analyserons comment Apollinaire fait l'éloge du monde moderne.

l'innovation poétique :
1.1) Une énonciation originale

→ Les repères sont brouillés (de temps, depersonne), il n’apparaît pas d’ordre logique dans le déroulement du poème.

a) Indice personnel "je" = poète (vers 15 et 23)

b) Indice personnel "tu" : le christianisme est personnifié et Appolinaire s'adresse directement à lui à la deuxième personne du singulier (vers 7).
Dialogue fictif entre le poète ("je") et le christianisme, ainsi que le Pape.
Enonciation personnelle complexe et propice auxambiguïtés.

c) Indices temporels : "Ce matin" est employé à la fois avec des verbes au présent (énonciation immédiate), mais aussi avec un verbe au passé composé. On peut donc se demander où sont situées les paroles du poète.
Tous les repères sont brouillés, d'autant plus que la ponctuation est inexistante → décalage constant, effort de représentation de la part du lecteur. Représentation de laréalité fragmentaire. A partir du vers 16, évocation du rythme hebdomadaire et quotidien de la rue industrielle.
       Ce matin / Le matin 
       → précis     → en général.

Mais l'innovation du poème se trouve aussi dans l'écriture.


1.2) L'écriture

Absence de rimes : dans ce début du poème Zone, Apollinaire se contente d'assonances ou de rimes pauvres.
L'auteur use de rythmes qui n'apparaissentpas classiques : vers libres, pas de mètres particuliers, mais aussi vers plus longs (± 15 syllabes). Ceci va à l'encontre des habitudes des poètes de l'époque. Pourtant, il s'agit bien d'un poème, comme le montre le vocabulaire potique utilisé par Apollinaire.
C'est lui le premier à supprimer la ponctuation.
Vocabulaire remarquable : nombreuses expressions familières, banales : "il y a","prospectus", …
→ risque de mettre en péril la qualité poétique du texte.
Ce vocabulaire est introduit dans la poésie, car elle fait l'éloge du quotidien, de la vie moderne.


II) L'éloge du quotidien, de la modernité

2.1) Le monde nouveau, opposé au "monde ancien", à "l'antiquité" :

Dès le premier vers, le poète fait l'éloge du changement, de la modernité.
La strophe 4 (vers 4, 5 et 6) faits’interpénétrer deux mondes qui se nient : la simple religion ancienne d’une part et le monde moderne des automobiles et des avions d’autre part.
La strophe 5 (vers 7 à 14) précise le heurt de ces deux mondes et place au milieu du conflit l’auteur qui choisit la religion et la poésie du monde moderne : affiches, prospectus, journaux, police, politique...

Apollinaire : lancement de l'"art nouveau" :incitation envers les écrivains, les poètes à écrire sur les nouveautés (Cendrars, …) → innovations les plus récentes.
Les inspirations grecque et latine sont laissées de côté.

Ensuite, Apollinaire fait l'éloge de la vie quotidienne d'une "rue industrielle".
A partir du vers 11, il évoque la rue, ainsi que tout ce qui se lit dans la rue, énumération (prospectus, affiches).
→ littérature moderne...
tracking img