Andy wahrol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1058 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ANDY WHAROL, Dix Liz, 1963.

Présentation de l’œuvre :

Dix Liz est une peinture acrylique sur toile dont les dimensions sont 201 sur 564 cm et peinte en 1963 par Andy Warhol.
L’invention du livre de poche en 1953, la création des « magazines », la presse quotidienne, la banalisation de la télévision dans les familles Américaines, ainsi que la radio et l’industrie du cinéma amènentles Etats-Unis dans l’ère des « mass-média » et dans une société de consommation. En effet, presse, média, cinéma et télévision font circuler des images, et de la publicité pour inciter à la consommation.
Andy Warhol, dénonce donc à travers certaines de ses œuvres telles que Dix Liz (Elizabeth Taylor étant une star de cinéma Américain) le mythe de la star du cinéma divinisée par lesmass-médias, en utilisant diverses techniques, comme la dérision.

Andy Warhol est un peintre et cinéaste Américain né à Pittsburgh en 1931, mort à New York en 1987.Débutant par une carrière de dessinateur publicitaire, il peignit dans les années 1960 des toiles reprenant l’imagerie quotidienne, étiquettes, bandes dessinées.
Puis en 1962, il présenta Campbell’s Soup Can, ainsi que des portraitsde Marylin Monroe, Liz Taylor, repris de magazines d’actualité, produits en série dans son célèbre atelier new-yorkais, la scénographie sur toile. Il déclarait qu’il voulait être une machine, que quelqu’un devrait être capable d’exécuter ses toiles à sa place.
En 1963, il dépeignit la face cachée de « l’américain way of life » : émeutes, accidents, chaise électrique (qui fut l’un des sujetsde son œuvre  « la chaise électrique » en 1966).
De 1968 à 1972, il se consacra au cinéma, réalisant Kiss,Empire,Chelsea Girls, et laissant l’acteur improviser devant une caméra fixe, en temps réel.
Il reprit dans les années 1970 ses activités picturales et produisit des séries à partir de Mao, de Cassius Clay ou des portraits de commande : Ladies and Gentlemen en 1975. Souvent surnomméle pape du Pop, il eut la position la plus rigoureuse dans le groupe du Pop’art.

Analyse technique de l’œuvre :

Ce tableau a le format d’un grand panneau d’affichage publicitaire, ou d’un écran panoramique de cinéma. Il a dix photographies de la star de cinéma Liz Taylor collée les unes aux autres, et chacune des productions est différente. Sur chaque image, ombre, taches, bavures ettrainées modifies le visage de la star et crée sur son visage des émotions différentes.
Les visages étant de couleur noir et le fond uni de couleur gris argent, le contraste est plus ou moins marqué selon les productions. L’encre noir utilisé pour imprimer la photographie donne une impression parfois de tristesse, accentue le sourire, rajoute une « moustache » ou encore coupe le visage de LizTaylor en deux.
Cette répétition d’image peut se rapprocher d’un motif que l’on peut trouver sur une pellicule de film. De plus, le fait que l’encre soit plus ou moins présente sur certaine images, peut faire référence à un papier journal abimé ou même froissé.
Pour produire ces photographies, Andy Warhol utilise la sérigraphie, c’est une technique qui permet de reproduire une image ende nombreux exemplaires. Warhol profite donc des défauts d’impression (fréquents dans les journaux populaires des années 1960) pour tourner à la dérision les portraits.
La technique qu’il utilise ne demande donc pas d’intervention directe de la main, car la sérigraphie est un procédé de production qui s’inspire de la technique du pochoir : on dépose l’image sur un écran de soie tendu sur uncadre. Puis, avec une raclette, on passe de l’encre sur l’écran, qui se dépose sur la soie en suivant les contours de l’image.

Interprétation de l’œuvre :

L’ironie critique est –elle une des fonction les plus fortes de l’art ?

« J’adore l’Amérique et mes tableaux représentent quelques commentaires sur celle-ci. Mon image est une formulation des produits impersonnels et d’objets...
tracking img