Annalyse cacao et chocolat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FI CH E D’ AN ALY SE 13 – O CTO BRE 20 05

Le commerce équitable du chocolat
Utilisé en Amérique latine, il y a 2600 ans par les Mayas et les Aztèques, le cacaoyer était considéré comme une plante médicinale et servait à la confection de boissons. Ce sont les Conquistadores espagnols arrivés au Mexique, au début du 16ème siècle, qui firent connaître le cacao aux Européens. Au 17ème siècle, lapopulation autochtone d’Amérique latine, en grande partie décimée, fut remplacée par ces esclaves déportés d’Afrique de l’Ouest qui travaillèrent dans les exploitations de matières premières comme le cacao. Au 19ème siècle, l’invention de la presse hydraulique, pour extraire le beurre de cacao, par le Hollandais Van Houten et la mise au point du processus de fabrication du chocolat jetèrent lesbases de l’industrie chocolatière. Pour augmenter la production de cacao, celle-ci fut alors dirigée vers les colonies d’Afrique de l’Ouest d’où étaient partis deux siècles plus tôt les esclaves... Encore aujourd’hui, 70% de la production mondiale provient d’Afrique de l’Ouest, notamment de Côte d’Ivoire et du Ghana, respectivement premier et deuxième producteur mondial. Ils sont suivis parl’Indonésie, le Nigeria et le Brésil. Mais malgré leur position dominante en terme de production, les pays producteurs n’engrangent qu’une toute petite partie des bénéfices du commerce du cacao. Tandis que les exportations des pays producteurs de cacao se chiffrent à 2 milliards de dollars par an, les ventes réalisées par les confiseurs atteignent 60 milliards de dollars. Les pays producteurs participent peuà la transformation du cacao, la partie la plus rentable. Si les pays producteurs commercialisent 90% des fèves de cacao, ils n’extraient que 50% du beurre de cacao et ne fabriquent que 4% du chocolat. Pourtant les institutions financières internationales ont continué à faire pression sur les pays producteurs pour qu’ils maintiennent des cultures de rente comme le cacao, afin de rembourser lesdettes contractées auprès des mêmes institutions. Les autres bénéficiaires du commerce du cacao sont les transnationales dont 6 seulement contrôlent 80% de la distribution des principales marques de chocolat dans le monde. Le cacao, comme le café, est vendu à la bourse de Londres et de New York. Les prix réels ont chuté de 71%, entre 1980 et 2000. L’émergence de nouveaux producteurs de cacao commel’Indonésie et la Malaisie expliquent en partie l’augmentation de l’offre et donc la chute des prix. A ce phénomène conjoncturel s’ajoute un facteur structurel. La déréglementation du secteur du cacao laisse les fermiers très dépendants des marchés comme le mentionne Oxfam International en 2000 dans son rapport de Deux poids et deux mesures : « Par le passé, les bureaux de commercialisation fixaientsouvent des prix minima pour protéger les revenus, à l’instar des stratégies appliquées aux politiques américaines et européennes. Le démantèlement de ces institutions publiques a supprimé ces planchers et permis aux négociants d’acheter à des prix dérégulés ». Comme les fabricants de chocolat ont profité du prix très bas du cacao à la fin des années 80 pour constituer d’énormes stocks, les coursdu cacao n’augmentent pas nécessairement, même en cas de forte demande. Et même si le prix du cacao a augmenté entre 2000 et 2003, en raison de la baisse de la production et des problèmes politiques en Côte d’Ivoire, cette augmentation n’a pas été répercutée sur le prix payé par les exportateurs aux producteurs. Comme 90% des producteurs de cacao travaillent dans des exploitations de moins de 5 haleur marge de manoeuvre face aux acheteurs en est d’autant plus faible. Sur le plan écologique, de nouvelles variétés de cacaoyers ont été développées depuis les années 70 pour augmenter la production. Ces nouvelles variétés poussent en plein soleil ce qui a entraîné la déforestation de forêts vierges pour la production de cacao. En 2000, on estimait que 14% des forêts tropicales de la...
tracking img