Anne-flore

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1906 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les 35 heures ? Non coupables !

Les procès récurrents faits aux 35 heures dont le dernier en date remonte au 2 Janvier dernier, ne sont pas justifié. L’emploi ne s’améliorera certainement pas en travaillant plus longtemps. De plus, les salariés français oeuvrent en moyenne 35,2 heures par semaine, comme la moyenne de la zone euro. Cet article paru dans Alternatives Economiques se penche sur unproblème d’actualité : Quelles sont les raisons pour lesquelles il ne faut pas augmenter le temps de travail actuel des français ? Cette réflexion intervient à l’heure où le nombre de chômeurs français n’a cessé d’augmenter, ce n’est pas le moment d’allonger le temps de travail de ceux qui en possède un puisque le nombre de ceux qui en recherche un excède les 4 millions de personnes. L’article sepenche ici sur l’analyse des différentes conséquences économique des 35 heures. L’article se décompose en trois parties, une première partie sur la productivité des français, une seconde partie sur la compétitivité-coût des français, et une dernière partie sur les exonérations.

Plusieurs termes clés semblent important à définir :

La productivité : De façon générale, la productivité met enrapport une production
et les facteurs qui y ont contribué. Produire davantage en utilisant les même quantités de travail et de capital, ou produire autant avec une moindre quantité de facteurs, représentent ainsi une augmentation de la productivité qui va bénéficier à toute l’économie. La productivité est ainsi au coeur de la dynamique économique. La compétitivité : La compétitivité représente lacapacité d’une entreprise, d’un secteur ou d’une économie à faire face à la concurrence étrangère, tant sur les marchés extérieurs que sur son marché interne. Le coût : Un coût désigne une dépense de l’entreprise nécessaire à la réalisation de sa production. C’est une notion fondamentale car elle permet à l’entreprise de fixer les prix de vente de ses produits afin de réaliser un bénéfice.

Ladésindustrialisation : La désindustrialisation est la réduction du nombre des
emplois dans le secteur industriel d'un pays ; réduction du secteur de l'industrie en regard des autres secteurs. (La désindustrialisation peut avoir pour cause un fort taux de progrès technique dans les processus de production ou la délocalisation des activités de production vers les pays à bas salaires.) La production : Laproduction est l’activité économique qui consiste à partir des facteurs de production (travail, capital, ressources naturelles) qui consistent à créer des biens et des services qui vont satisfaire des besoins collectifs ou individuels. Les gains de productivité : Les gains de productivité sont une ressource supplémentaire obtenue par une entreprise lorsque sa valeur ajoutée augmente plus rapidementou diminue moins vite que le coût des facteur de production. Une économie d’échelle : Une économie d’échelle est une baisse du coût unitaire d’un produit lorsque l’on augmente les quantités produites. Enrichissement du travail : L’enrichissement du travail est l’ajout aux tâches habituelles de nouvelles activités plus intéressantes pour l’ouvrier ou l’employé. La croissance économique : Lacroissance économique est l’accroissement durable de la production globale d’une économie.

De plus cet article met en avant plusieurs mécanismes économiques expliquant les raisons pour lesquelles il ne faut pas augmenter le temps de travail légal des 35 heures des français :

Avec en moyenne 76 000 euros en 2010 par personne en emploi, les travailleurs français figurent toujours, malgré les 35heures, parmi les plus productifs du monde. En effet quand les journées ou les semaines de travail sont trop longues, la productivité tend à diminuer au cours des dernières heures du fait de la fatigue accumulée. La productivité des français permet aux entreprises de réaliser des économies d’échelle et des gains de productivité. Ces derniers, liés à l’amélioration de l’efficacité des facteurs de...
tracking img