Annees 30

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (514 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan du Commentaire

I] Souhait de Médée

a) Utilisation de l'Anaphore
b) Utilisation de la Gradation

II] Dialogue entre le Garde et la Nourrice

a) Utilisation de l'énumération à traversla tirade de la Nourrice
b) Utilisation de l'Hyperbole de façon désagréable employée par le Garde

Exemples pour chaque Sous-Parties

I] a) mon frère, mon père (ligne 9)
ton petit frère et tafemme (ligne 15)
Regarde-moi avant de rester seul dans ce monde déraisonnable, regarde-moi bien, Jason!

I] b) Ils sont mort Jason, Ils sont mort égorgés tous les deux (ligne 6)

II] a) Tiradede la Nourrice

II] b) Faut pas se plaindre. Il y aura encore du pain cette année-ci (ligne 46-47)


Le Commentaire d'un Extrait de la Pièce de Théâtre de Jean Anouilh :
Médée

Ce texte estla dernière scène de la pièce de théâtre Médée écrite par Jean Anouilh en 1946 lors du mouvement culturel : le Nouveau Théâtre. Dans cet extrait, ce qui est intéressant d'observer est l'utilisationde certaines figures de rhétoriques telles que l'anaphore et l'énumération.
Tout d'abord nous expliciterons le souhait de Médée à travers l'utilisation de l'anaphore et de la gradation. Ensuite nousexpliquerons l'utilisation de l'énumération à travers la tirade de la Nourrice et de l'hyperbole employée par le Garde.

Développement :

Dans cette première partie de cet extrait de la pièce dethéâtre Médée, nous expliquerons l'utilisation des figures de rhétoriques employées par Médée durant son dialogue avec Jason et pourquoi l'emploi de ceux-ci. Comme Jason arriva trop tard pour sauver sabien-aimée et ses enfants, Médée souhaitait que son mari la laisse brûler dans les flammes de l'incendie qui avait pour but de récupérer la Toison d'Or. A travers ses paroles, Médée utilisel'anaphore dans le but d'exprimer son souhait le plus profond dont voici quelques exemples concrets : « mon frère, mon père (ligne 9) », ainsi que « ton petit frère et ta femme (ligne 15) », et « Regarde-moi...
tracking img