Annie hall

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Annie Hall de Woody Allen

Annie Hall est le premier succès de Woody Allen en tant que réalisateur et un tournant dans la carrière de Diane Keaton en tant qu’actrice. Après une pièce de théâtre à Broadway, Play it Again Sam ! Adaptée au cinéma en 1972 sous le titre de Tombe les filles et tais-toi ! Par Herbert Ross, un court métrage, Men of Crisis: The Harvey Wallinger Story en 1971, etdeux long métrages, Woody et les Robots(Sleeper), en 1973 et Guerre et Amour (Love and Death) en 1975, Woody Allen et Diane Keaton se retrouvent une nouvelle fois en 1977 dans une comédie romantique. Le film est un véritable succès cinématographique. Il remporte quatre oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur scénario original. Woody Allen repart avec l’oscar du meilleur réalisateur etDiane Keaton celui de la meilleure actrice. Le film interroge sur une vérité autobiographique des deux protagonistes. Plusieurs égards font apparaître des séquences intimes liées au passé des deux acteurs. En particulier celui de Woody Allen, autrefois humoriste, montre explicitement son intérêt pour la culture et les intellectuels, en citant des penseurs et auteurs du monde de la littérature, ou lethéoricien de la psychologie, Freud mais aussi en invitant une image emblématique des médias, et un intellectuel, Marshall Macluhan. Son admiration pour le réalisateur et scénariste suédois Ernst Ingmar Bergman, et enfin ? les femmes. Woody Allen reprend pour titre le nom de jeune fille de Diane Keaton, qui s’appelait auparavant Diane Hall. Né en 1935, Woody Allen se rajeunit de deux ans eninterprétant le rôle d’un comédien humoriste qui arrive à ses 44 ans, angoissé par la mort et par la solitude. Ce comédien, à l’aise devant un public ou à a télévision, l’est moins dans la vrai vie. Divorcé déjà deux fois, Alvy Singer s’interroge sur ce qui a pu causer sa rupture avec Annie. Il ira jusqu’à chercher ses plus vieux souvenirs, des souvenirs de son enfance, pour trouver une réponse à sesinterrogations. A travers cette séquence rétrospective du protagoniste, pouvons-nous cerner le « double-je » du comédien Alvy Singer ?

I. Une scène analytique 

1. L’introspection du personnage.

Le monologue intime, fait partie des thèmes et procédé récurrents dans les films de Woody Allen. Dans une optique de créer du comique, de l’humour, il insiste implicitement le spectateur às’interroger. Par ce procédé de monologue et d’introspection du personnage, le spectateur rentre dans la psychologie d’Alvy Singer. Et pour reprendre la définition de L’introspection. L’introspection est une 'étude sur soi. Il interroge sur nos propres comportements, passés ou présents. Pour tirer des conclusions fiables des connaissances apportées par cette démarche personnelle avec sa part inéluctable desubjectivité. Dans le cadre de la psychologie, ces interrogations sont livrés à un observateurs, un confident, une personne de confiance et à l’écoute.

2. Un passé à oublier

Lorsqu’Alvy Singer rapporte que son analyste dit qu’il fabule avec son enfance, on aurait aimé le croire, mais les images qui nous sont présentés vont à l’encontre de ce qu’il nous dit. Lorsqu’il nous dit qu’il a eu uneenfance le plus « douillé », on est face à une maison situé en dessous d’un grand huit. Il rajoute que cela a joué dans sa personnalité, « je suis un peu nerveux » le « un peu » veut signifier en réalité « beaucoup » voire énormément. L’effet du tremblement de terre peut aussi jouer dans l’image qu’il a été énormément troublé et perturbé dans son enfance. Autre exemple, « je passais mon agressivitésur les autos toute la sainte journée ». A l’image, il se fait au contraire écraser par les autres voitures, encerclé par des conducteurs deux fois plus âgés que lui, il est presque le seul enfant. Enfin, mis déjà dans une échelle de plan peu importante, il est rapidement exclu de l’image. Seul narrateur de son enfance, le récit qu’il nous fait et qui nous coïncide pas avec l’image montre une...
tracking img