Anouilh, antigone (1944) lecture analytique (pistes).

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anouilh, Antigone (1944) LECTURE ANALYTIQUE (pistes).
Etudiez l'affrontement entre les deux personnages.

I/ Créon.
a) Sa conception du bonheur.
La vie de famille, enfant, maison ->petits plaisirs concrets, tranquilité, stabilité du quotidien. (cf Régularité dans la symétrie de construction)
b) Comment apparait le personnage.
Quelqu'un de raisonnable : - par saconception de la vie
- par son attitude envers Antigone au début du texte
MAIS également un homme de compromissions -> pas un héro.II/ Antigone.
a) Reproches envers la conception de Créon.
-C'est un bonheur égoïste, hypocrite (mentir, se vendre). Obtenu au prix de la lacheté, de "pauvretés" -> "laisser mourir" ->gardation.
- C'est un bonheur minuscule "petit lambeau" (petit = vocabulaire péjoratif) (répatition effet d'insistance)
b) Ce qu'Antigone valorise.
La jeunesse ( opposée à la vieillisseraisonnable.)
L'honneteté (opposée à l'hypocrisie, le mensonge)
L'amour passioné (hyperbole "me croire morte")
L'absolue (opposé au relatif "tout, tout de suite."
c) Le personnaged'Antigone.
Excessive, sûre d'elle, orgueuilleuse mais elle est du côté des valeurs éthiques ( contre les lâchetées, le mensonge)
= Une héroine tragique, car elle ne peut que mourir.

III/Une montée en puissance de l'affrontement.
a) L'évolution de l'attitude de Créon
Du ton paternel jusque la colère.
b) L'aggressivité d'Antigone.
Registre polémique, desprovocations, des invectives "C'est vous qui" = attaque contre Créon.
Série de questions "Quel/Quelle femme/quelles." = anaphore
Les exclamations marquent aussi la colère.
c) Le mépris.Vocabulaire comme " chiens cuisiniers"

Conclusion : 2 personnages qui s'opposent sur tout les points : age, conception du bonheur et de la vie. L'affrontement est inévitable (violence).
tracking img