Anthologie de poesie.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le dormeur du valC'est un trou de verdure où chante une rivière,Accrochant follement aux herbes des haillonsD'argent ; où le soleil, de la montagne fière,Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.Les pieds dans lesglaïeuls, il dort. Souriant commeSourirait un enfant malade, il fait un somme :Nature, berce-le chaudement : il a froid.Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.Auteur:Arthur RIMBAUD

Justification: J'ai choisi cette fable (qui est l'une de mes favorites) car j'aime assez la chute brutale dupoème ainsi que le contraste Beauté de la Nature/Horreur de la guerre.

Oui, c’est avec
Le bout de ses ailes trempées
De rosée
Qu’un oiseau envoie les baisers
Qui tremblent dans son bec.
Et moi, c’est en nouant
Mes bras rieurs
Au cou de ma maman,
Que je lui donne les baisers
De l’oiseau léger
Qui chante dans mon cœur.
Maurice Carême
L'invitation au voyageMon enfant, ma soeur,Songe àla douceurD'aller là-bas vivre ensemble !Aimer à loisir,Aimer et mourirAu pays qui te ressemble !Les soleils mouillésDe ces ciels brouillésPour mon esprit ont les charmes
Si mystérieuxDe tes traîtres yeux,Brillant à travers leurs larmes.Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté.Des meubles luisants,Polis par les ans,Décoreraient notre chambre ;Les plus rares fleursMêlant leursodeursAux vagues senteurs de l'ambre,Les riches plafonds,Les miroirs profonds,La splendeur orientale,Tout y parleraitÀ l'âme en secretSa douce langue natale.Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté.Vois sur ces canauxDormir ces vaisseauxDont l'humeur est vagabonde ;C'est pour assouvirTon moindre désirQu'ils viennent du bout du monde.- Les soleils couchantsRevêtent les champs,Les canaux,la ville entière,D'hyacinthe et d'or ;Le monde s'endortDans une chaude lumière.Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté.Auteur:Charles BAUDELAIRE
Justification: J'ai choisi ce poème car Beaudelaire est un grand classique de la poésie.
Mon portraitVous me demandez mon portrait,Mais peint d'après nature :Mon cher, il sera bientôt faitQuoiqu'en miniature.Je suis un jeunepolissonEncore dans les classes ;Point sot, je le dis sans façonEt sans fades grimaces.Oui, il ne fut babillard,Ni docteur en Sorbonne,Plus ennuyeux et plus braillardQue moi-même en personne.Ma taille à celle des plus longsLas ! n'est point égalée ;J'ai le teint frais, les cheveux blondsEt la tête bouclée.J'aime et le monde et son fracas,Je hais la solitude ;J'abhorre et noises et débatsEt tant soit peul'étude.Spectacles, bals me plaisent fort,Et d'après ma penséeJe dirais ce que j'aime encoreSi je n'étais au Lycée.Après cela, mon cher ami,L'on peut me reconnaître ;Oui, tel que le bon Dieu me fit,Je veux toujours paraître.Vrai démon pour l'espièglerie,Vrai singe pour la mine,Beaucoup et trop d'étourderie,Ma foi, voilà Pouchkine.(écrit en français, 1814)Auteur:Alexandre POUCHKINE

Justification:J'ai choisi ce poème car j'ai trouvé ce poème assez comique.

Saule pleureurIl perd ses plumes perd ses larmesComme un coeur se vide de larmes L'arrosoir a perdu ses plumesÉventail au soleil fané Loterie des mois des années Dans l'allée le sable s'enroue Où mon chagrin fera la roueJardin faut-il que tu t'en ailles Et l'été de cet éventail Secondé par mon petit doigt Qui chatouille un bouton derose Effronté sans pourtant qu'il ose Trop presser son éclosionAprès s'être bien amusée La rose rentre en son cocon La rose revêt sa chemise Et tout est à recommencerEt les outils dans la remise Ensemble-jardin se lamentent L'arrosoir voudrait sur l'amante Verser des larmes mais la bêche N'a pas retrouvé cette espiègle Qui se cache sous l'herbe sècheAuteur:Raymond RADIGUET

Justification: Ce...
tracking img