Anthologie des objets du quotidien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le thème de cette anthologie est les objets du quotidien, mais seul un objet est présenté dans chacun de ces poèmes, il est le même pour tous : le miroir. J’ai souhaité prendre les miroirs car cethème est différent de celui de la poésie lyrique ou engagée bien trop souvent mise en avant et donc bien connue, alors que les poèmes sur les objets du quotidien sont tout aussi savoureux à lire. Car ilest vrai que les poèmes ayant comme thème des objets sont intéressants, puisque ceux-ci ouvrent l’esprit et font voir les objets d’une manière bien différente de celle dont on a l’habitude.
Lestrois poèmes de cette anthologie sont d’auteurs différents, l’un est Jacques Prévert (1900-1977), un autre de Paul Eluard (1895-1952) puis Louis Aragon (1897-1982), mais ils appartiennent tous à la mêmeépoque. Le premier poème de Jacques Prévert s’intitule « Le miroir brisé » tiré du recueil Paroles publié en 1946, le second de Paul Eluard « Le miroir d’un moment » est tiré du recueil Capitale de ladouleur publié en 1926 et le dernier de Louis Aragon « Elsa au miroir » du recueil La diane française publié en 1945.
« Le miroir brisé » et « Elsa au miroir » ont en commun le fait de refléter lepassé, les souvenirs avec un être cher. Pour celui de Prévert il s’agit de la tristesse due à la perte de quelqu’un d’important, et pour celui d’Aragon il s’agit en revanche de l’horreur due à laguerre, le poème datant de la seconde Guerre Mondiale, pouvant lui rappeler la première qu’il a déjà vécu. Pour Prévert, c’est lors d’une fête qu’il imagine entendre une voix joyeuse, celle de l’êtrequ’il a perdu. Le reflet de la « glace » soit le miroir est en quelques sortes comme le rire étoilé de l’être cher dont parle le poète : perdu mais inoubliable car cet être restera toujours dans son cœur.Nonobstant entre Aragon et sa femme c’est une grande complicité qui les rassemble, il y a une sorte de télépathie. Ils lisent l’un dans l’autre comme on voit dans un miroir, puisque sans se...
tracking img