Anthologie poème guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre est un thème varié, elle peut passer du blâme à l'éloge sans aucun problème, faire passer des messages, selon l'auteur, les thèmes abordés dans ceux-ci peuvent être variés (mort, horribilité, espoir...). J'ai choisi ce thème car c'est un thème sans époque, la guerre a toujours été présente jusqu'à aujourd'hui, et ne s'arrêtera peut être jamais, c'est un thème intemporel. Ce thème estpoétique car il évoque souvent la mort, thème cher à la poésie ainsi que la destruction qu'elle engendre, ou le bien qu'elle peut ammener, tout cela en élégie ou en blâme selon l'opinion de l'auteur. C'est là tout l'enjeu, les différents opinions et points de vue différents selon les époques et les poètes, tout en étant commun.

Le premier poème que j'ai choisi est d'Arthur Rimbaud: “Le Dormeur DuVal” Demeny. Rimbaud a vécu en pleine guerre franco-prusienne (1870/1871) et refuse de se battre pour le Second Empire,puis pense que les prussiens sont une menace pour la nouvelle République le quatre septembre 1871. Il compose alors le “Dormeur Du Val”.

Le second est “Depuis Six Mille An La Guerre” Les chansons des rues et des bois , de Victor Hugo, qui a aussi vécu pendant la guerrefranco-prusienne, la qualifiant de “guerre de caprice”, et sert de porte drapeau à la résistance.

Le troisième est “L'homme et la mer” Les Fleurs Du Mal, de Charles Baudelaire, ce dernier est mort une dizaine d'années avant cette guerre franco-prusienne, mais il parle quand même de la guerre dans ses poèmes, en la comparant ici à la mer.

Le quatrième est “Le déserteur” , de Boris Vian, un poèmetransformé en chanson, parlant justement d'un déserteur. Elle a été écrite juste après la guerre d'Indochine en 1954, et juste avant celle d'Algérie. C'est une chanson anti-militariste.

Le cinquième, “Bien que la guerre soit âpre, fière et cruelle” L'Hécatombe à Diane, de Théodore Agrippa D'Aubigné. Celui-ci fut un combattant protestant dans la deuxième guerre de religion (1567-1568), à la suitede laquelle il écrivit Les Tragiques, qu'il écrivit selon la légende entre la vie et la mort, et racontant les horreurs qu'il a vu.

Tout ces poèmes sont différents et pourtant communs en même temps. Ils ont chacun en effet comme thème commun la guerre, mais évoquée sous différents angles: certains l'honorent ("Le dormeur du val", "Bien que la guerre soit âpre, fière et cruelle") et d'autresmontrent son horreur ("Depuis six mille ans la guerre","L'homme et la mer","Le déserteur") de manières différentes. Ils sont donc tous différents mais certains sont semblables pour leur messages, mais pas par leur manière de le faire venir.

Commencons avec "Le dormeur du val", de Rimbaud. Dans ce poème, Rimbaud commence par nous décrire un paysage magnifique, avec des descriptions d'un "trou deverdure où chante une rivière", "un petit val qui mousse de rayons". Puis nous parle d'un soldat se reposant sous le ciel avec un air niais: "Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue", "Dort; il est étendu dans l'herbe, sous la nue". Il nous montre ensuite ce soldat comme un malade ("Pâle","Souriant comme sourirait un enfant malade","il a froid"), et il nous fait voir la vraie nature de ce soldatrépublicain (Rimbaud ne prend part à la guerre que lors de la création de la République qu'il veut défendre. Ce poème est lié a celui d'Agrippa d'Aubigné, qui lui aussi honorent la guerre, mais pas pour la même raison, car il vivait à une époque plus ancienne.) en nous laissant de multiples indices sur la chute depuis le début du poème:"bouche ouverte", "Et la nuque baigant", " Dort", Pâle", "ildort", "il a froid", "Les parfums ne font pas frissoner sa narine", "la main sur la poitrine". Tout ces éléments sont liés avec la mort, pour arriver sur la chute, "Il a deux trous rouges au côté droit". L'euphémisme des deux trous liés aux plombs reçus pour cacher l'horribilité de la guerre montre bien la volonté de Rimbaud de faire un éloge de la guerre.
Le poème d'Aubigné lui est commun à...
tracking img