Anthologie poetique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vendredi 19 Mars 2010

Anthologie Poétique

Poème du 16eme siècle

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
Ou comme cestuy-là qui conquit la Toison,
Et puis est retourné plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge!
Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saisonReverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province et beaucoup davantage?
Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine.
Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur angevine.
Joachim DU BELLAY (1522-1560)Joachim Du Bellay est un grand poète du XVI ème siècle, né en 1522 au château de Turmelière. Il écrit environ deux cents poésies durant sa vie, publiés en différents recueils comme Les Regret publié en 1558 qui comprenait alors « Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage ».En effet, dés les premiers sonnets, il souligne le caractère novateur de la poésie, il renonce donc à la grandeinspiration philosophique chère à Ronsard ou autres grands poètes de ce siècle. Il meurt quelques années plus tard après la publication de « Les regrets », en 1560.

Ce Poème est un classique de Du Bellay, je l’ai donc choisi pour l’histoire qu’elle raconte ainsi que pour son inspiration. En effet ce poème est personnel pour l’auteur par la présence de la première personne ce qui renforce, pourmoi, l’intérêt de la poésie. J’ai aussi choisi ce poème car c’est un classique de la poésie Française du XVI ème siècle, devant, pour moi, être connu au delà des frontières françaises.

Dedans Paris…
Dedans Paris, ville jolie,
Un jour, passant mélancolie,
Je pris alliance nouvelle
À la plus gaie damoiselle
Qui soit d'ici en Italie.

D'honnêteté elle est saisie,
Et crois, selon mafantaisie,
Qu'il n'en est guère de plus belle
Dedans Paris.

Je ne vous la nommerai mie,
Sinon que c'est ma grand amie;
Car l'alliance se fit telle
Par un doux baiser que j'eus d'elle,
Sans penser aucune infamie,
Dedans Paris.

Clément MORAT (1496-1544)

Clément Marot est un poète reconnu du XVI ème siècle, né en 1496. Il ne devint pas poète par hasard, en effet, son père fut lui-même ungrand poète reconnu de la cour et aimé de Louis XII puis de François I, C’est pourquoi Clément Marot fut alors recommandé à la sœur du roi , Marguerite D’Alençon. Cependant il fut envoyé en prison et ressortit quelques années plus tard, il tomba alors secrètement amoureux d’Anne D’Alençon, nièce du roi. Il lui dédia alors différents poèmes comme « Dedans Paris… » Où nous pouvons retrouverdifférentes allusion à Anne. Il meurt en 1544.

Cette poésie représente beaucoup d’idées sous différents traits. L’auteur représente une femme rencontrée à Paris. En effet, le poète utilise différent adjectif mélioratif tout au long du poème, c’est pourquoi cela nous pouvons alors en conclure que cette femme rencontrée à Paris est alors Anne D’Alençon. J’aime ce poème par la façon dont ClémentMorat exprime ces sentiments en décrivant une femme tout en décrivant la beauté de Paris.

Je ne suis point, ma guerrière Cassandre…

Je ne suis point, ma guerrière Cassandre,
Ni Myrmidon ni Dolope soudard
Ni cet Archer, dont l'homicide dard
Tua ton frère et mit ta ville en cendre.

Un camp armé pour esclave te rendre
Du port d'Aulide en ma faveur ne part,
Et tu ne vois au pied de tonrempart
Pour t'enlever mille barques descendre.

Hélas! je suis ce Corèbe insensé,
Dont le coeur vit mortellement blessé,
Non de la main du grégeois Pénelée,

Mais de cent traits qu'un Archerot vainqueur
Par une voie en mes yeux recélée,
Sans y penser me tira dans le cœur

Pierre De RONSARD (1524-1585)

Pierre De Ronsard, né en 1524, en effet deux ans après Joachim Du Bellay....
tracking img