Anthologie sur la mer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3849 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Brille 2009/2010
Cédric 5GT2

Anthologie sur le thème
de la Mer.

[pic]

1. Préface.

2.Introduction.

Cette anthologie a été inspirée et écrite selon le thème de la mer, un thème qui n’est pas vraiment banal et qui donne certaines difficultés de recherche mais pas autant de problème que de naviguer en pleine tempête.

En passant de Victor Hugo à Alfred de Vigny ou encore Rabelais pour les différents textes littéraires et poèmes et de Aïvazovski à Vernet et même Bruegel dit « l’Ancien »pour les tableaux, vous allez donc découvrir ce thème « somptueux » de la mer grâce à des analyses ou remarques personnelles sur les tableaux et les différents poèmes et textes littéraires.

Mais vous apprendrez aussi à connaître ces différents auteurs grâce à des légendes mais aussi aux notes en bas de page qui vous permettront de « naviguer » vers la connaissance de leurs histoire par le biaisd’internet si vous le désirez bien entendu.

Vous pourrez aussi lire dans cette anthologie, deux analyses de poèmes différents, à la fin de celle-ci.

Bonne lecture et que la mer soit avec vous !

3. « Bateau dans mer agitée ».

[pic]

Ce tableau a été peint par Ivan Aïvazovski qui est un peintre russe d'origine arménienne né le 29 juillet 1817 et mort 5 mai 1900 (la date de création dutableau n’est pas précisée).

D’après ma lecture du texte, je voyais un bateau pris dans une tempête avec des marins qui luttent contre la mer déchainée.
On peut pressentir/deviné qu’une énorme vague peut apparaître à tout moment et emporté le bateau dans les abysses (on peut d’ailleurs voir dans ce tableau qu’un bateau a déjà été emporté et on ne peut plus qu’apercevoir le bout de son mât).4. « Les travailleurs de la mer » de Victor Hugo.
(Texte littéraire)

[pic]

« Les Travailleurs de la mer » de Victor Hugo a été écrit en 1866 (juste après les « Chansons des rues et des bois »), propose le thème de la conquête des machines par l'homme moderne (etaussi le thème de la mer, de l’amour perdu,...).

Cette histoire de navire sauvé et de mariage refusé, se mêle au combat d’un homme contre l’élément une révolte contre les dogmes et la superstition comme dans « Notre-Dame de Paris », une protestation contre les lois et les préjugés comme dans « Les Misérables ».[1]

Donc quand on se « plonge » dans ce texte on doit se mettre dans la peau deGilliat qui est un pêcheur solitaire, amoureux d'une belle jeune femme dont la main a été promise par son oncle à celui qui ira puiser au fond de l'eau les formidables et nouvelles machines encore intactes (je ne saurai pas vous dire ce que c’est puisque je n’ai pas lu le livre). Gilliat parviendra à réaliser la requête de l’oncle en bravant vents et marées (autre lien avec le tableau) mais sonexploit se révélera inutile et sa fin tragique puisqu’il assiste à la fuite de sa promise avec son amant.

5. « Pêcheurs en mer ».

[pic]

Ce tableau a été peint par William Turner qui est né le 23 avril 1775 à Londres et mort le 19 décembre 1851 à Chelsea (quartier de Londres).

D’après la lecture du texte je voyais deux bateaux (bien que dans le tableau ce sont plutôt des « barques ») pendantla nuit sous des nuages qui ne laissent pas prévoir un bon présage et pris dans une « tempête » et que les marins luttaient avec de grosses vagues qui pouvaient les faire chavirer.

6. « Gargantua et Pantagruel » de François Rabelais.
(Txt littéraire)

« Soudain la...
tracking img