Anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2936 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Préface

La poésie se definie comme un genre litteraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers (il existe cependant des poèmes en prose), dans lesquels les mots et le signifiant ont une importance capitale. La poésie est un art du langage qui utilise tous les moyens necessaires pour atteindre son but et transmettre le message que l'auteur aura voulu faire passer. Ellereste cependant difficile à définir, et cette définition varie d'ailleurs au fil du temps, au point que chaque siècle peut lui trouver une fonction et une expression qui varie aussi d'auteur en auteur. Le poète est un créateur, un artiste, un inventeur de formes expressives.

Les poèmes choisient dans l'anthologie traitent de la mort et donc, par consequent, de la souffrance, qui est unsentiments fort, nous pouvons donc dire que certains poémes tel que celui de Guillaume Appolinaire « Cortège » font parties de la poésie lyrique puisqu'ils evoquent les sentiments. Le lyrisme prend d'ailleurs ces origines au près de la Lyre du mythique Orphée. Le lyrisme, a evolué au court des siecles puisqu'il était très utilisé au Moyen age avec les Troubadours et autres, tandis qu'au XVII eme siecle,cette forme d'art devient méconnue.

La poésie est donc ouverte a toute forme de sujet, celui que nous allons traités dans cette anthologie est la mort qui a pourtant une definition très terre a terre puisqu'il s'agit de « l'etat definitif d'un organisme qui cesse de vivre ». En entendant la definition du dictionnaire, rien ne tenterait a nous pousser a créer sur ce theme. C'est pourtant unthème universelle, qui nous préoccupe tous, surtout les poètes, qui cherche a la raconté, l'expliquer ou encore l'immaginer. De plus, les poètes peuvent interpreter la mort sous un angle neuf, puisqu'ils ont tendance a etre plus sensibles, ils font donc d'un taboo, une oeuvre car ils créent sur un thème qui peut parfois posé probleme, l'oeuvre de Robert Graves « Etre poête » temoigne d'ailleurs del'abtitude hors norme des poètes a apprehender ou a concevoir la mort puisque'il est meme dis « La mort nous ait decerné », ce qui sous entend qu'elle en l'ait pas forcement pour d'autres personnes. Dans le texte « Le dormeur du val », Rimbaut denoncent toutes les horreurs de la guerre et donc de la mort par une simple phrase tel que « Il a deux trous rouge au coté droit », cette facilité qu'ont lespoètes à enoncer des faits troublants voir traumatisants, nous pousse à nous interresser de près a leurs oeuvres et à ce qu'ils veulent exprimer.

J'ai choisi de présenter la mort dans cette anthologie car c'est un thème auxquel nous avons tous affaires, que ce soit a propos de notre propre mort ou de celle des autres. Nous sommes tous confronté a la mort car chaque etre vivant devra s'yresoudre. La question est de savoir si chacun aprehende la mort de la meme façon, Marc Gendron est de ceux qui distingue les hommes et les femmes sur ce sujet la « La femme ne s'exalte pas, comme l'homme, face a la mort. Parce qu'elle donne la vie, elle accepte aussi la mort ». On peut aussi constater qu'il y a un lien étroit entre la vie et la mort. Guillaume Appolinaire y fait d'ailleurs référencedans « Cortèges » où il exprime la mort d'un oiseau auquel nous nous identifions sans peine, dans le dernier verset est ecrit « Rien n'est mort que ce qui n'existe pas encore », ce qui nous laisse comprendre qu'il faut d'abord vivre avant de mourir et qui n'a pas vecu, ne peut mourir.
Cependant les poètes racontent plus souvent la souffrance liée a la mort des autres puisqu'ils peuvent imaginerla leurs mais il leur est impossible de la raconter. On peut le constater dans « Le dormeur du val », « chatiment d'un chat ecrasé », « Demain dès l'aube ».

Pour ce qui est de mon avis personnel, j'ai choisie de présenter la mort car elle m'intrigue, meme si on en parle, on reste toujours dans l'ignorance. Ces poèmes peuvent alors nous aider à comprendre, immaginer et inventer ce qui nous...
tracking img