Anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au fleuve de Loire
Joachim du Bellay
16e S
• Texte original
Ô de qui la vive course
Prend sa bienheureuse source,
D'une argentine fontaine,
Qui d'une fuite lointaine,
Te rends au sein fluctueux
De l'Océan monstrueux,
Loire, hausse ton chef ores
Bien haut, et bien haut encores,
Et jette ton oeil divin
Sur ce pays Angevin,
Le plus heureux et fertile,Qu'autre où ton onde distille. ( … )
• Commentaire
Le premier poème de l’anthologie. Il a été placé en premier car tout comme celui qui suit, et même s’ils ne sont pas de la même époque, ce sont deux styles connus du grand public. Ce sont des poèmes « types »,classiques avec des rîmes, du vieux français, etc qu’on s’attend à trouver tout au long d’une anthologie. Avec ce poème, et quand on voit la suite, on déduit l’intention de l’auteur de pouvoir plus facilement faire rebondir le lecteur, l’étonner et le surprendre par après.Dans la présentation même, on remarque la volonté de traduire la fluidité, le calme, les remouds et les cascades d’un fleuve, du poème. Un conseil : lisez-le une fois rapidement, une fois en prononçant bien tous les mots, etc et vous verrez mieux l’ambiance que l’artiste a essayé de faire ressortir. 135

Il pleure dans mon cœur
Paul Verlaine
Symbolisme
• Texte original
Ilpleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennui,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s'écœure.
Quoi ! Nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amouret sans haine
Mon cœur a tant de peine !
• Commentaire
Le choix et la place de ce poème a déjà été expliqué dans le commentaire précédent. La page d’introduction (entre les pages 4 et 5) gondolée par l’eau introduit le poème. On a utilisé ici une écriture qui « coule » et hésitante pour accentuer le sentiment de désespoir et de déprime du poème mais aussi pour quetout amène et donc « coule » vers la deuxième partie où il se ressaisit, et s’énerve même( !). Par la grande écriture et les mots (et signes) mit en évidence, l’auteur a traduit le fait que pour lui le poète s’en remets à Dieu et la forte présence de la religion dans ce poème. 108

La publicité transfigurée
Paul Nougé
Surréalisme
• Texte original
L’Intérieur de votre tête n’est pas cetteMASSE GRISE et BLANCHE quel’on vous a dite c’est un PAYSAGE...
tracking img