Anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anthologie

Boillot Barthélémy

Sommaire

1. William Shakespeare 
« My mistress’ eyes … » sonnet 130 p 3-5
2. NeVeR 
« Elle aimait la vie, il aimait la mort » p 6-8
3. Joachim Du Bellay 
« Las où est maintenant … » p 9-11
4. Alfred de Musset 
« La nuit d’octobre » v.198-217 La Muse p 12-14
5. Paul Verlaine 
« Mon rêve familier », Melancholia, VI p15-17
6. Arthur Rimbaud 
« Sensation »
p 18-20
7. Paul Eluard 
« La Terre est bleue comme une orange … » p 21-23

8. Gérard de Nerval 
« Elle a passé la jeune fille … » p 24-26

9. Alan Seeger
« I have a rendez-vous with death » p 27-30

10. Rudyard Kipling
« If » p 31-34
1.
William Shakespeare « My mistress’ eyes … »

BiographieConsidéré comme le plus grand dramaturge de la culture anglo-saxonne, William Shakespeare est issu de la bourgeoisie de Stratford-upon-Avon, une situation confortable qui lui permet d’étudier pendant quelques années avant un mariage précipité. On le suppose établi à Londres en 1588 – cette période de sa vie demeure mystérieuse pour les historiens qui retrouvent sa trace en 1592, citée dans des chroniquesthéâtrales.
Son premier mécène est le comte de Southampton à qui il dédie ses ‘Sonnets’ en 1609. Contemporain et collaborateur occasionnel de Christopher Marlowe et de Ben Jonson, l’écrivain joue ses propres pièces à la cour d’Elisabeth 1re et de Jacques 1er. Il acquiert un peu plus d’indépendance en devenant actionnaire du théâtre du Globe et du Blackfriars en 1608. Quatre ans plus tard, lepoète met fin à sa carrière et rentre à Stratford.

Auteur d’une oeuvre unique et intemporelle, il s’attache à décrire les jeux du pouvoir et les passions humaines, mêlant joie et douleur avec ‘une poésie illimitée’, selon les termes de Victor Hugo. Surtout connu pour ses tragédies : ‘Roméo et Juliette’ (1595), ‘Hamlet’ (1603), ‘Le Roi Lear’ (1604) ou ‘Macbeth’ (1606), Shakespeare déploie sestalents dans de nombreux registres comme la comédie (‘ Beaucoup de bruit pour rien’, ‘La Mégère apprivoisée’.. .) et le drame historique (‘ Richard III’, ‘Henri V’, ‘Henri VI’.. .).

My mistress’ eyes …

Texte original :
My mistress’ eyes are nothing like the sun ;
ortht far more red than her lips’ red ;
If snow be white, why then her breasts are dun ;
If hairs be wires, black wires grow onher head.
I have seen roses damask’d, red and white,
But no such roses see I in her cheeks ;
And in some perfumes is there more delight
Than in the breath that from my mistress reeks.
I love to hear her speak, yet well I know
That music hath a far more pleasing sound ;
I grant I never saw a goddess go ;
My mistress, when she walks, treads on the ground :
And yet, by heaven, I think my loveas rare
As any she belied with false compare.

Shakespeare, Sonnet 130

Les yeux de ma maitresse n’ont rien à voir avec le soleil ;
Le corail est bien plus rouge que ses lèvres rouges ;
Si la neige est blanche, pourquoi alors son sein est gris ?
Si ses cheveux sont des fils alors des fils noirs poussent sur sa tête.
J’ai vu des roses de damas rouges et blanches
Mais je n’en ai pas vu detelles roses sur sa joue.
Et dans certains parfums on trouve plus de plaisir
Que dans la respiration que ma maitresse empeste.
J’adore entendre sa voix, déjà je sais bien
Que la musique possède un son plus plaisant.
J’accorde que je n’ai jamais vu de déesses passer.
Ma maitresse quand elle marche à un pas sourd sur le sol
Et, par le ciel, je pense que mon amour est aussi rare
Que toutescelles que l’on trompe avec de fausses comparaisons.

Ce poème m’a beaucoup plu car à l’inverse de nombreux poèmes, l’auteur ne fait pas l’éloge de sa bien-aimée, bien au contraire, il explique à quel point elle ne lui convient pas.
2.
NeVeR « Elle aimait la vie, il aimait la mort … »

Biographie

Texte écrit par un auteur anonyme du XXIe siècle.

Elle aimait la vie, il aimait...
tracking img