Anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anthologie de poème sur le thème de l’amour :

J’écris cette anthologie sur le thème de l’amour car pour moi cela correspond à la définition de la poésie. Pour moi, une poésie est le moyen pour prouver et montrer ses sentiments ou montrer se que l’on ressent pour une personne que se soit pour l’amour paternel ou l’amour fusionnel. C’est un texte qui contient du vocabulaire d’amour, parlantd’amour contenant des rimes ayant pour but de prendre la personne par les sentiments et la toucher droit dans son cœur. Pour moi, une poésie d’amour est un texte qui permet de rendre heureuse la personne. Les rimes dans les poésies d’amour font passer une sorte de frisson à la personne permettant de se rapprocher de cette personne. Cela correspond à une déclaration d’amour (fusionnelle ou paternelle)Voilà pour moi la signification d’une poésie et à quoi cela correspond à mon sens.

Voici donc un recueil de plusieurs poésies sur le thème de l’amour dans lequel correspond ma définition de la poésie :

1. Complainte amoureuse : Alphonse ALLAIS
2. Extase : Théodore Agrippa d' AUBIGNÉ
3. Nos désirs sont d’amour la dévorante braise : Théodore Agrippa d' AUBIGNÉ
4. Mon amour :Julie Jamar
5. J'ai tant rêvé de toi : Robert Desnos
6. À la faveur de la nuit : Robert Desnos
7. Non l'amour n'est pas mort : Robert Desnos
8. Si tu savais : Robert Desnos
9. Ô douleurs de l'amour ! : Robert Desnos
10. Toi aussi tu viendras où je suis : Robert Desnos
11. Jacques Brel : Ne me quitte pas

Complainte amoureuse : Alphonse ALLAIS

Oui, dès l'instantque je vous vis,
Beauté féroce, vous me plûtes ;
De l'amour qu'en vos yeux je pris,
Sur-le-champ vous vous aperçûtes ;
Mais de quel air froid vous reçûtes
Tous les soins que pour vous je pris !
En vain je priai, je gémis :
Dans votre dureté vous sûtes
Mépriser tout ce que je fis.
Même un jour je vous écrivis
Un billet tendre que vous lûtes,
Et je ne sais comment vous pûtes
De sang-froidvoir ce que j'y mis.
Ah! fallait-il que je vous visse,
Fallait-il que vous me plussiez,
Qu'ingénument je vous le disse,
Qu'avec orgueil vous vous tussiez !
Fallait-il que je vous aimasse,
Que vous me désespérassiez,
Et qu'en vain je m'opiniâtrasse,
Et que je vous idolâtrasse
Pour que vous m'assassinassiez !

Extase : Théodore Agrippa d' AUBIGNÉ

Ainsi l'amour du Ciel ravit en ceshauts lieux 
Mon âme sans la mort, et le corps en ce monde 
Va soupirant çà bas à liberté seconde 
De soupirs poursuivant l'âme jusques aux Cieux.

Vous courtisez le Ciel, faibles et tristes yeux, 
Quand votre âme n'est plus en cette terre ronde :
Dévale, corps lassé, dans la fosse profonde, 
Vole en ton paradis, esprit victorieux.

Ô la faible espérance, inutile souci, 
Aussi loin deraison que du Ciel jusqu'ici,
Sur les ailes de foi délivre tout le reste.

Céleste amour, qui as mon esprit emporté, 
Je me vois dans le sein de la Divinité, 
Il ne faut que mourir pour être tout céleste.

Nos désirs sont d’amour la dévorante braise : Théodore Agrippa d' AUBIGNÉ

Nos désirs sont d'amour la dévorante braise, 
Sa boutique nos corps, ses flammes nos douleurs, 
Ses tenaillesnos yeux, et la trempe nos pleurs, 
Nos soupirs ses soufflets, et nos sens sa fournaise.

De courroux, ses marteaux, il tourmente notre aise 
Et sur la dureté, il rabat nos malheurs, 
Elle lui sert d'enclume et d'étoffe nos coeurs 
Qu'au feu trop violent, de nos pleurs il apaise,

Afin que l'apaisant et mouillant peu à peu 
Il brûle d'avantage et rengrège* son feu. 
Mais l'abondance d'eaupeut amortir la flamme.

Je tromperai l'enfant, car pensant m'embraser, 
Tant de pleurs sortiront sur le feu qui m'enflamme 
Qu'il noiera sa fournaise au lieu de l'arroser.

Mon amour : Julie Jamar

Tout a commencé quand nos regards se sont croisés,
Tu a renversé mon coeur, tu l'a fait chaviré.
Un vent d'amour m'a fait perdre la tête
Notre histoire est née pour ne pas qu'elle...
tracking img