anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document




Préface

Le mot « poésie » vient du grec poiein qui veut dire « créer, fabriquer ». Au cours du temps la poésie n'a pas cesser d'évoluer grâce au perfectionnement de la langue mais aussi grâce à des changements de régimes soudain qui ont perturbés aussi bien les poètes que la population des pays touchés. Ces bouleversements ont permis à la Poésie de ne plus simplement servir à êtrebeau ( « la poésie n'a pas d'autres but qu'elle-même » Baudelaire) mais aussi à se rendre utile ( « la Poésie n'est pas un ornement, c'est un instrument »). Ainsi, les poèmes insérés dans ce recueil répondent tous au même thème qui est celui de la place du poète et de la poésie dans le beau et l'utile. Vous découvrirez donc dans ce petit recueil, amis lecteurs, de délicieux poèmes qui seront aussibien engagés que ludiques.








Sommaire

Poèmes engagés :
Le Mandiant, Hugo
Liberté, Eluard
Le Maréchal Ducono, Desnos
La Rose et le Reseda, Aragon
Poème sur le désastre de Lisbonne

Poèmes Ludiques
Le Renard et les raisins, Lafontaine
Le Lombric, Roubaud


Calligramme :
La Tour Eiffel, Appolinaire

Poèmes lyriques :
Sensation, Rimbaud
Soleils Couchants,Hugo
Le Lac, Lamartine



Le Renard et les raisins

Certain renard gascon, d'autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
Des raisins mûrs apparemment,
Et couverts d'une peau vermeille.
Le galant en eut fait volontiers un repas;
Mais comme il n'y pouvait point atteindre:
«Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.»

Fit-il pas mieux que dese plaindre?



« Le Renard et les raisin » est la fable la plus courte que Lafontaine ait jamais écrit. Publiée en 1668 dans le recueil Fables, cette fable est inspirée, comme de nombreuses autres du même auteur, de textes de la Grece antique, en l’occurrence écrit par Esope. Comme nombreuses fables, « le Renard et les raisins » est porteuse d'une morale implicite qui questionne le déni duRenard face à l'incapacité d'obtenir ce qu'il veut.

Le Lombric


Conseils à un jeune poète de douze ans.
Dans la nuit parfumée aux herbes de Provence,
Le lombric se réveille et bâille sous le sol,
Étirant ses anneaux au sein des mottes molles
Il les mâche, digère et fore avec conscience.

Il travaille, il laboure en vrai lombric de France
Comme,avant lui, ses père et grand-père ; son rôle,
Il le connaît. Il meurt. La terre prend l’obole
De son corps. Aérée, elle reprend confiance.

Le poète, vois-tu, est comme un ver de terre
Il laboure les mots, qui sont comme un grand champ
Où les hommes récoltent les denrées langagières ;

Mais la terre s’épuise à l’effort incessant !
Sans le poète lombric et l’air qu’il lui apporte
Le mondeétoufferait sous les paroles mortes.


Ce poème est l’œuvre de Jacques Roubaud et il a été publié dans le recueil Les Animaux de tout le monde en 1983. Dans ce poème Roubaud s'adresse à un jeune poète et lui donne en quelques sortes le rôle du poète en faisant l'analogie du poète en lombric, animal qui aux premiers aspects peut s'avérer inutile et repoussant mais qui au final est d' un grandsecours au monde.






Sensation


Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, -heureux comme avec une femme.





Ce poème est l’œuvre d'Arthur Rimbaud. Il a été écrit en avril 1870 et publié dans le recueil de poèmes Poésies. Lorsque Rimbaud a rédigé ce poème il n'avait que seize ans, ce qui en fait l'un de ses premiers poèmes. Il nous montre dans ce texte sa soif de bonheur, de liberté et sa détermination à voyager en quête de toujours plus de sensations afin de...