Anthologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A mon enseignante de primaire

Le thème de mon anthologie est l'amour paternel, et tout particulièrement, celui de Victor Hugo envers ses quatre enfants. Ils leur a dédié de nombreux poèmes dans lesquels il s'adresse à eux ou rappel des moments vécu. J'ai choisit ceux qui m'ont le plus touché ou ceux qui me rappelés des souvenirs. Je trouve ces poèmes particulièrement touchant et que VictorHugo réussit parfaitement à faire ressortir ses sentiments à travers ses écrits. Victor Hugo est un très célèbre écrivain et mes poèmes préférés font partis des siens comme demain des l'aube ou encore elle avait pris ce pli , qui me rappellent mon enfance car tu nous les avaient fait apprendre. Je les trouve très expressif et l'auteur arrive très bien à faire passer une émotion comme la tristesse,lors de la mort de ses enfant, en particulier celle de Léopoldine, ou encore l'amour qu'il portait pour eux. Le lecteur arrive facilement, à travers ses poèmes, à se mettre dans la peau de l'auteur et à imaginer la scène qu'il raconte. C'est ce qu'il me plait dans la poésie de Victor Hugo ; le fait qu'il exprime de manière très naturelle ses sentiments les plus profonds. J'ai choisit de mettre lepoème A ma fille Adèle car la façon dont il est écrit me plait beaucoup. Le début du poème paraît joyeux, l'auteur exprime ce souvenir avec une certaine douceur , et la dernière strophe quant à elle, parle de sa mort mais tout en gardant la douceur du début. Il y a donc une forme de contraste dans ce poème qui me touche. Ensuite, mon choix s'est dirigé vers les poèmes demain des l'aube, O charlesje te sens prés de moi ou encore Oh! Je fus comme fou car la souffrance que fait ressortir Hugo me touche énormément et la manière poétique dans laquelle ces textes sont écrits rendent ces moments de tristesse de belles choses à écouter. Les autres poèmes relatent la vie de Victor Hugo, des moments joyeux vécus en compagnie des ses enfants bien-aimés. On peut voir qu'il a était heureux, et commeses enfants comptaient pour lui. Les mots et les tournures que le poète utilise me captive et je trouve cela vraiment émouvant. Victor Hugo a perdu tout ses enfants de son vivant, excepté une, Adèle, et exprime donc son chagrin à travers certains de ses poèmes. Il exprime cependant la joie qu'il avait en leur compagnie, ces si beaux souvenirs qui font sourire. On peux vraiment voir l'amour qu'illeur porte et je trouve ça réellement très beau, d'où mon choix pour cette anthologie.

Mes deux filles
Victor Hugo (1802-1885) Recueil : Les Contemplations livre I
***

Dans le frais clair-obscur du soir charmant qui tombe, L'une pareille au cygne et l'autre à la colombe, Belles, et toutes deux joyeuses, ô douceur! Voyez, la grande sœur et la petite sœur Sont assises au seuil du jardin, etsur elles Un bouquet d'œillets blancs aux longues tiges frêles, Dans une urne de marbre agité par le vent, Se penche, et les regarde, immobile et vivant, Et frissonne dans l'ombre, et semble, au bord du vase, Un vol de papillons arrêté dans l'extase.
La Terrasse, près Enghien, juin 1842.

Oh ! je fus comme fou
Victor Hugo (1802-1885) Recueil : Les Contemplations livre IV
***

Oh ! je fuscomme fou dans le premier moment, Hélas ! et je pleurai trois jours amèrement. Vous tous à qui Dieu prit votre chère espérance, Pères, mères, dont l'âme a souffert ma souffrance, Tout ce que j'éprouvais, l'avez-vous éprouvé ? Je voulais me briser le front sur le pavé ; Puis je me révoltais, et, par moments, terrible, Je fixais mes regards sur cette chose horrible, Et je n'y croyais pas, et jem'écriais : Non ! -Est-ce que Dieu permet de ces malheurs sans nom Qui font que dans le cœur le désespoir se lève ? -Il me semblait que tout n'était qu'un affreux rêve, Qu'elle ne pouvait pas m'avoir ainsi quitté, Que je l'entendais rire en la chambre à côté, Que c'était impossible enfin qu'elle fût morte, Et que j'allais la voir entrer par cette porte ! Oh ! que de fois j'ai dit : Silence ! elle a...
tracking img