Anthropo sociale et culturelle 1 ulg 2010-2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13486 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anthropologie sociale et culturelle 1
1. Qu’est-ce que l’anthropologie ?
→ Anthropologie et sociologie :
• Des sciences interprétatives (en opposition aux sciences expérimentales) :
On ne peut pas étudier les faits dans un laboratoire ni les contrôler ou les répéter.
• Des sciences empiriques (en opposition aux sciences théoriques et normatives.
• Le champ del’anthropologie : une société non-occidentale et une diversité des thèmes à l’échelle globale.
⇨ L’anthropologie et la sociologie sont très liées. Ce qui les différencie c’est :
- AVANT : leur objet d’étude (sociologie = société industrielle et anthropologie = société « primitive ».
- MAINTENANT : Les anthropologues ont commencé à travailler sur leur propre société. Ils s’intéressent à labourse, l’UNICEF,… Cela ne se limite donc plus qu’au monde rural. Son champ est donc plus large que celui de la sociologie puisque les sociologues étudient généralement leur propre société. Donc ce qui les distingue formellement est leur approche (méthode, posture morale, ambition de comparaison,…)
→ L’observation participante :
Exemple : Malinowski (1922) dans les argonautes du pacifique.

Lesprincipes de l’observation participante :
• L’ethnologue doit se couper de ses semblables.
• Il doit s’installer le plus longtemps possible dans un village
• Il dit tâcher d’être le plus proche possible des indigènes dont il doit apprendre la langue (partager leur vie quotidienne)
• Il doit prendre en compte leur point de vue, leur manière de penser.
• Il doit reconstruirela structure de la société, la chair de leur quotidien.

⇨ Au cours de sa recherche, l’anthropologue va utiliser plusieurs sources (entretiens, sources écrites, recensions, statistiques, observation et écoute au quotidien). Il ne s’agit cependant pas de privilégier l’une ou l’autre source car on n’obtient pas les mêmes résultats suivant celle qu’on utilise (ex : ce que dit une personne à unentretien sera différent de ce qu’il dit avec ses amis,…) → Permet de développer différents points de vue.
- Avantages :
1. Permet de faire la distinction entre ce que les gens disent et font.
2. Permet d’analyser des processus de structures sociales
3. Permet une analyse approfondie de l’intérieur (point de vue des gens) du monde social.
- Inconvénients :
1.Apprendre la langue, connaître l’histoire, etc.
2. Maladie, intimité, etc.
3. Être accepté par ses hôtes
⇨ Faire œuvre interprétative  et empirique : pour l’anthropologue qui se fait passer pour un clown, un enfant, etc. car il ne connait pas la langue, les langages sociaux ou qu’il soit mis sur un piédestal par ses interlocuteur, il y a un risque qu’il soit perçu avec méfiance.

→ Lerelativisme culturel :
1. Prendre en compte le point de vue de l’auteur
2. Comprendre les différences (qui résultent de la culture et méritent le respect)
3. Un antidote contre l’ethnocentrisme
4. Un principe méthodologique
⇨ Malinowski : « Il s’agit de saisir le point de vue de l’indigène, son comportement et son insertion dans le monde ».
En bref, on essaie de comprendre lesdifférences par rapport à la culture et non la race. On ne juge pas le comportement d’autrui pour tenter de comprendre pourquoi il agit comme cela à partir de son point de vue et de son histoire et ce même si cela nous parait bizarre ou inacceptable.
Cependant, on appartient tous aux groupes des êtres humains. Cela engendre donc l’existence d’universaux et le relativisme, c’est justement s’empêcher depenser aux universaux (Parfois pas compatible avec la morale puisque le relativisme dans l’extrême pourrait légitimer des pratiques violentes, régimes sanguinaires,…)
⇨ L’anthropologie met entre parenthèse les présupposés concernant les universaux et ses propres valeurs morales dans sa recherche lorsqu’il adopte une attitude relativiste culturelle.
→ La double ambition :
1. Le...
tracking img