Anthropologie de l'accouchement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire :
Introduction…………………………………………………………………….p.3
I. Anthropologie de la douleur……………...................................................p.4
1. Expériences de la douleur……………………………………………..p.4
2. Les formes de la douleur……………………………………………...p.4
3. L’incommunicable……………………………………………………..p.5
4. Ambivalence de la douleur……………………………………………p.6
5. De l’efficacité symbolique……………………………………………..p.7II. La douleur dans l’accouchement : approche anthropologique………...p.8
1. Rôle et valeur de la douleur dans la société occidentale, « judéo-chrétienne »…………………………………………………………….p.8
2. Rôle et valeur de la douleur dans la médecine……………………….p.9
3. Attitude de l’obstétricien……………………………………………...p.9
4. Attitudes des sages-femmes…………………………………………...p.10
5. Vers une sociétéantidoloriste..………………………………………..p.11
6. Rôle et valeurs de l’accouchement sans douleur…………………….p.12
III. Les méthodes d’accouchement sans douleur……………………………p.13
1. Les méthodes non pharmacologiques………………………………...p.14
2. Les méthodes pharmacologiques……………………………………...p.15
Conclusion………………………………………………………………………p.18
Bibliographie……………………………………………………………………p.19

Introduction
La douleur est omniprésente dans la vie de tous les jours, dans nossociétés occidentales comme partout dans le monde. Celle-ci prend différentes formes, elle n’est pas vécue de la même façon selon les différents individus, car elle implique une culture et une histoire personnelle et collective. Ainsi on parle de représentations de la douleur et non plus de celle-ci au sens général. Nous avons donc dans un premier temps étudié la douleur dans ses aspectsanthropologiques. Pour ensuite étayer cette approche, il nous a fallut approfondir nos recherches et cibler l’étude. Nous avons alors choisit un cas bien particulier, celui de l’accouchement. Effectivement, la pensée commune a tendance à associer la douleur à la maladie, au mal-être, à une expérience négative. Cependant, celle que nous avons choisit de traiter relève plus d’une expérience commune etpositive, par le fait que la majorité des femmes connaissent ce moment fort de la vie : donner naissance à un être. Nous pouvons d’ailleurs souligner qu’aucune de nous trois n’a connu cet événement pour le moment, par conséquent, l’absence de cette expérience nous a permis de ne pas être influencées par des sensations personnelles et donc de tendre vers la plus grande objectivité. Après avoir étudier lesreprésentations de la douleur de manière générale, nous nous sommes attachées, dans un deuxième temps aux représentations plus particulières de celle-ci dans l’accouchement. Pour ensuite nous intéresser aux différentes méthodes actuelles du traitement de cette douleur en France.

I. Anthropologie de la douleur
La douleur est intime certes, mais elle est imprégnée de social, de culturel, derelationnel, d’une éducation. Elle n’échappe pas au lien social. Souvent, pour comprendre les sensations dont le corps est enjeu, il faut s’intéresser à l’individu en lui-même avec toute la complexité de son histoire. Il n’y a pas de douleur sans souffrance c’est-à-dire sans signification affective. Toute douleur engage donc une atteinte morale, une mise en cause du rapport au monde de l’individu.La douleur relève aussi d’une symbolique, elle n’est pas un simple flux sensoriel, mais renvoie aussi à un ensemble de significations et de valeur.
La douleur est une manifestation ambiguë de défense de l’organisme, sans cette sensation, l’existence humaine devient terriblement vulnérable. C’est une infirmité qui expose l’individu à tous les dangers de son environnement. La douleur est donc uneprotection de l’homme, de son organisme. De plus, par le souvenir qu’elle laisse, elle incite à agir de manière lucide, elle enseigne la prudence.
Cependant pour les médecins, la douleur révèle un petit nombre de maladies et bien souvent celle-ci prévient trop tard, lorsque la maladie est déjà bien trop avancée.
Aussi, la douleur si elle est surmontée élargit le regard de...
tracking img