Anthropologie des aps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|Anthropologie des APS |

> Comment vous voyez la production sur les APS ?
> Les revues de description de gestes techniques, sur l’analyse des techniques sportives…
> Le deuxième type ce sont les productions d’histoire (ce sont des sensations, ce n’est pas trop del’histoire !).
> Les productions sont pauvres par rapport aux productions scientifiques. Mais ça ne touche pas le même public. Chez les civilisations latines, toujours le dualisme, corps et esprits. Les techniques en générale sont sous-considérées. Donc relativement peu de productions intéressantes.
> Marcel MAUSS (Les techniques du corps, 1934).
> Pour lui le fait sportif c’est un « faitsocial total » comme l’inscription d’une activité dans une totalité dynamique au sein de laquelle se meuvent les objets et les autres. Imbrication entre l’objet et l’homme. Le sport est un fait social total. Toute la société le connaît, en parle, consomme du sport…
> Paradoxe, ce phénomène concerne toute la société mais très peu étudié.
> Retard des études sur le phénomène sportif et sur lespratiques (les techniques).
> La science autour des APSA est développée mais pas trop sur les techniques.
> Pourquoi les techniques sportives ne sont pas plus développées ?
( Parce que le sport est considéré comme un épiphénomène, dans ses formes extérieures.
> Il n’est jamais considéré comme un fait d’importance, comme un fait social.
C’est important mais c’est un épiphénomène.
> Ce n’est donc pasun phénomène profond de la société.
> On pourrait dire pour clore ce premier niveau d’analyse, que tant qu’on analysera les APS comme des épiphénomènes ou des phénomènes qui concerne l’enveloppe externe de l’homme, voir la biologie humaine, on sera toujours dans des études superficielles.
> Il faut changer de regard, pour dépasser cette idée de techniques mécaniques.
La question centrale estde changer de regard.
Arrêter de considérer les APS, comme des gestes isolés et s’engager dans la défense ou dans l’idée que les APS sont des expressions humaines profondément ancrées dans les rituels humains de l’histoire de l’homme dans sa culture.

Plan

Approfondir l’idée que les APS sont installées dans la mémoire de l’homme depuis sa naissance (perspective anthropologique)Les techniques sportives et les sports sont des manifestations de la culture de l’homme (ce ne sont pas des gestes)

Réfléchir à la question de la règle sportive, comme un système de contraintes qui a été inventé par l’homme pour transformer la motricité (deux perceptions de la règle, règle comme sanction et règle positive comme aide à transformer l’homme, la règle permet l’affinementcontinu de l’activité humaine)

Comment on peut voir toutes ces perceptions en pratique dans une APS particulière

I) Approfondir l’idée que les APS sont installées dans la mémoire de l’homme depuis sa naissance

Perspective anthropologique

> Quand parle de savoirs en APS, c’est une capacité à analyser le sport comme phénomène culturel.
> Quand on s’intéresse à l’anthropologie desAPS il faut mettre du sens au mot : elle se donne comme perspective de regarder l’homme en tant qu’être social à traverser l’humanité et essaye de trouver les points communs entre les hommes et les diversités.

Anthropologie

> L’anthropo conjugue sociologie et histoire.
> C’est la science de l’homme en société dans l’histoire de l’humanité.
> L’anthropo c’est la science des diversitésculturelles.
> Elle se donne pour objet de voir comme chaque nation organise son rapport de connaissance.
> L’anthropo est une science comparatiste dans les diversités culturelles, les spécificités et originalités. Levis STRAUSS, LEROI-GOURHAN (Le geste et les paroles).
> L’anthropo travaille sur les symboles, les rites et les mythes.

Mythe

> Le mythe est une façon de souder une société, un...
tracking img