anthropologie

Pages: 6 (3639 mots) Publié le: 29 octobre 2015
HYPERLINK "http://serge-bs.over-blog.com/article-introduction-generale-a-l-histoire-de-l-anthropologie-47750623.html" \o "Introduction générale à l'histoire de l'anthropologie" Introduction générale à l'histoire de l'anthropologie
Avant même d’évoquer une quelconque notion, il nous est nécessaire d’insister sur certains éléments de vocabulaire. En effet, il y a très souvent confusion dans lelangage courant entre trois pratiques scientifiques, certes voisines, mais néanmoins distinctes : l’ethnographie, l’ethnologie et l’anthropologie. Il est donc nécessaire en préalable à toute présentation, même sommaire de l’anthropologie, de bien définir chacun de ces vocables.
L’ethnographie est la base de travail de l’anthropologue. Il s’agit du travail sur le terrain, de l’observation pureet simple. Bref, l’ethnographie, ce sont les faits, rien que les faits ! Cette notion a commencé à émerger véritablement au XIXèmesiècle, même si certains auteurs anciens, tel Hérodote d’Halicarnasse, peuvent être qualifiés d’ethnographes avant l’heure. Et pas toujours besoin d’aller très loin pour trouver ces faits ; ainsi, l’une des sources les plus surprenantes, mais finalement les pluslogiques, de l’ethnographie française est elle constituée par les rapports de Gendarmerie, y compris par la simple analyse du vocabulaire et des tournures de phrase qu’ils contiennent. Pour sa part, l’ethnologie est une science, une science de l’interprétation ; elle consiste en l’élaboration de discours et d’analyse sur une société donnée, tenant compte des données de l’ethnographie. Quand àl’anthropologie, objet de la présente leçon, elle est la science du comportement en général, son but étant finalement d’en apprendre plus que sur l’autre sur nous mêmes….
Mais, du fait même de cette approche du nous, la principale difficulté à laquelle se heurte l’anthropologue tient en l’influence de l’ethnocentrisme. En effet, même à son insu, l’observateur ou l’analyste influence tout phénomène qu’ilobserve. Ainsi, un ethnographe peut-il très facilement perturber, de par sa seule présence ou de par ses propres attitudes, la vie sociale d’une ethnie ; de même, l’anthropologue peut être amené à interpréter selon des critères propres à sa société ou à son éducation des faits sociaux qui lui sont externes. Il faut donc toujours chercher lorsque l’on aborde l’anthropologie à se débarrasser de sonpropre conditionnement, celui-ci pouvant, de par son inobjectivité inévitable, déformer l’observation et l’interprétation. Et Dieu sait si l’ethnocentrisme a eu dans l’histoire des conséquences négatives, ne serait-ce que sur les populations elles-mêmes – acculturation (processus ou phénomène par lequel un groupe humain assimile tout ou partie des valeurs sociales ou culturelles d'un autre groupehumain), mythe du cargo, etc…-, ou encore sur la positionnement de l’homme européen vis-à-vis d’autres civilisations – idées de barbarie, de racisme, etc…-. Mais, il ne faut pas cependant se dépouiller totalement de sa propre identité, car, face à la diversité des sociétés humaines, il faut toujours trouver un équilibre, l’acculturation pouvant être due à une ouverture trop rapide sur un monde autre,et ce dans les deux sens, y compris le rejet de sa propre société ! Et c’est pourquoi, depuis 1920, il est de plus en plus tenu compte de l’inconscient en anthropologie, car celui-ci influe en permanence sur les attitudes, et c’est cette prise en compte qui a donné lui à l’émergence de la grande théorie actuelle, celle du structuralisme.
Et puisque nous parlons de sociétés, le vocabulaire utiliséen anthropologie n’est-il pas déjà un jugement de valeur a priori ? On parle ainsi, pour les sociétés différentes des nôtres, de sociétés primitives – ou premières -, archaïques et traditionnelles. Pourtant, chacune de ces notions correspond à un stade et à une attitude ethnologique. Ainsi, la société primitive est-elle la conception la plus générale, et la plus éloignée de notre modèle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • anthropologie
  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • anthropologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !